Accueil Monde Asie-Pacifique

Meurtre de Shinzo Abe: la classe politique japonaise une nouvelle fois endeuillée

Le Japon a beau avoir toujours été un des pays les plus sûrs du monde, grâce notamment à une législation sur le port d’armes à feu qui est extrêmement stricte, les violences à caractère politique n’y sont pas rares.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Ces trente dernières années, une demi-douzaine de personnalités ont fait l’objet de tentatives d’assassinat. Ce fut notamment le cas d’Ito Itcho en 2007. Lui qui était alors maire de la ville de Nagasaki succomba après avoir reçu plusieurs balles tirées à bout pourtant par un membre des yakuzas, ainsi que la pègre est dénommée dans l’archipel. Dans les années 90, pareillement, à quatre reprises, des activistes appartenant à des groupuscules ultranationalistes d’extrême droite tentèrent, sans succès, d’assassiner des anciens ministres, des élus locaux et même le plus haut gradé de la police nationale.

Dans un passé plus lointain, deux Premiers ministres succombèrent à la suite d’attaques à caractère politique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs