Accueil Culture Scènes

«Le moine noir» à Avignon: spectacle total dans la Cour d’Honneur

Le Festival d’Avignon s’est ouvert jeudi soir avec « Le moine noir » de Kirill Serebrennikov. S’inspirant d’une nouvelle peu connue de Tchekhov, il propose un spectacle puissant mêlant théâtre, musique, danse, images filmées…

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 5 min

Éclatant d’un rire malade, Kovrine se tient la tête entre les mains tandis qu’autour de lui les éléments se déchaînent, déchirant les bâches de plastique, faisant tournoyer les débris dans les airs, s’engouffrant dans les cabanes en forme de serre avec un mugissement effrayant… Jeudi soir, le mistral avait décidé de participer au spectacle d’ouverture du Festival d’Avignon, tournoyant dans la Cour d’Honneur comme il le fait depuis deux jours dans toute la région. Et contrairement à d’autres soirées où il met à mal les mises en scène plus subtiles, emporte des éléments de décor ou empêche d’entendre les acteurs, il semblait cette fois faire corps totalement avec l’impressionnant spectacle de Kirill Serebrennikov.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs