Accueil Culture Musiques

Le fan des Stones: «Quand Charlie Watts est mort, j’ai eu les larmes aux yeux»

Certains font rimer « fan » et « fidélité ». C’est notamment vrai pour les Rolling Stones. Et pour le Bruxellois Claude Remy, qui les suit depuis 50 ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il dit adorer la bande à Jagger depuis 1972. Avait 12 ans à l’époque, et en a 62 aujourd’hui. Un demi-siècle de fidélité, ça compte, et dieu sait si le Stones comptent dans la vie de Claude Remy. Qui les a suivis sur toutes les tournées depuis qu’il les a vus pour la première fois. « J’ai évité Werchter à partir du moment où, un jour, Mick Jagger a parlé en français et s’est fait siffler par une partie du public. En général, j’allais les voir à Paris ou en Allemagne. Cette année, ce ne sera pas au stade Roi Baudouin, d’abord parce que c’est beaucoup trop cher, et puis j’ai mon jeune fils à la maison ce jour-là. Je gagne correctement ma vie, mais 150 euros pour aller voir les Stones, ça m’énerve un peu ! En Allemagne, c’est quasiment moitié prix : j’irai donc avec mon pote, on partira de Liège, on dormira à l’hôtel et on reviendra tranquillement le lendemain ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs