Accueil Belgique Politique

Elections 2024: les présidents tous en place pour la bataille de Flandre

En, Flandre, le casting des présidents est complet depuis que Sammy Mahdi a pris les commandes au CD&V. Tous se lancent dans la campagne de 2024 au plus tard. Une nouvelle génération de communicateurs et de cogneurs, qui veulent faire bouger les lignes. Tour d’horizon.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

L’accession de Sammy Mahdi à la présidence du CD&V a donné le signal : la bataille de Flandre a commencé. Le chrétien-démocrate complète le casting des présidents qui se lancent dans la campagne pour les élections générales de 2024 – fédérales, régionales, européennes en mai, communales en octobre. Voire plus tôt pour le scrutin fédéral (fin 2022, début 2023 ?) si la majorité Vivaldi devait s’effacer anticipativement.

Que donne à voir cette nouvelle édition de la compétition au nord où, croit-on pouvoir dire cette fois encore, se décide le sort du pays par la force des choses ? Isolde Van den Eynde, journaliste, éditorialiste à Het Laatste Nieuws, et Carl Devos, politologue à l’UGent, nous aident à tenter d’y voir clair et sont d’accord sur le sort, la force, les choses, l’essentiel. A savoir…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 14 juillet 2022, 17:43

    BEAUCOUP DE PROMESSES ET DES REVES DEPUIS 70 ANS - Toujours la même rengaine - Nous ne pourrons pas nous séparer - L' EUROPE A DES EXIGENCES - Il serait plus intéressant de réaliser des projets qui nous rassemblent - - BLUFF BLUFF PAR QUELQUES POLITICIENS - Les flamands aussi sont capables de "calculer " pour défendre leurs intérêts --

  • Posté par Adolphe BoniZeur, president du Waalse Belang, dimanche 10 juillet 2022, 9:06

    Le nationaliste conservateur flamand et l’ecolo-communisme wallon sont totalement incompatibles. Deux projets de société complètent différents. Il nous faut un divorce civilisé. Les wallons doivent assumer leurs choix politiques et se préparer à avoir le niveau de vie de la Roumanie.

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 14 juillet 2022, 17:47

    DESOLE - NON pas de séparation - Nous sommes beaucoup plus proches que vous ne croyez - La Roumanie SE PORTE MIEUX qu'il y a 50 ans -

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 10 juillet 2022, 14:45

    Il court, il court, le Staquet, le Staquet du bois joli. Il est passé par ici, il repassera par là.

  • Posté par collin liliane, dimanche 10 juillet 2022, 13:39

    @D. Frederic Vos accusations sans preuves relèvent d'un poujadisme primaire. La toute grande majorité de nos dirigeants tente de faire honnêtement et le mieux possible un travail difficile.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs