Accueil Culture Arts plastiques

L’art contemporain s’empare des murs de Rome

Camille Henrot et William Kentridge livrent chacun un ensemble de fresques inspirées par leur séjour à Rome et les merveilles de la ville éternelle.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 5 min

Des murs de la Fondazione Memmo aux rives de Tibre, il n’y a que quelques centaines de mètres. Dans les salles blanches et calmes de la première, on peut découvrir le travail de la jeune artiste française Camille Henrot. Sur les hautes murailles longeant le Tibre entre le Ponte Sisto et le Ponte Mazzini, c’est le Sud-Africain William Kentridge qui a livré une œuvre monumentale en plein air. Point commun entre les deux artistes : chacun a créé des fresques murales à partir d’une plongée dans l’art et l’histoire de Rome. Étonnant dans une ville connue pour son formidable patrimoine mais plutôt méfiante envers l’art contemporain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs