Accueil Culture Cinéma

Série d’été – 1972, la sulfureuse: «Aguirre», le cinéma de l’impossible

1972 a été marquée par de nombreux événements « culturels » qui ont été sulfureux, scandaleux et/ou ont semé le trouble. Aujourd’hui, Werner Herzog et Klaus Kinski tutoient la folie dans « Aguirre, la colère de Dieu ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Avant Apocalypse Now, il y a eu Aguirre. Ces deux films majeurs des années 70 partagent plus d’un thème. Il s’agit de deux voyages initiatiques le long de fleuves prêts à engloutir les personnages, ceux-ci perdant peu à peu la raison à force d’être avalés par la nature sauvage. On pourrait d’ailleurs concevoir Aguirre comme un prequel du film de Coppola. Comment le colonel Kurtz est-il devenu ce mégalomane illuminé ayant perdu foi en l’humanité en pleine guerre du Vietnam ? On trouve la réponse en suivant le cheminement d’Aguirre, conquistador espagnol perdu dans la jungle péruvienne à la recherche d’un eldorado fantasmé…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Romberg Erwin, dimanche 10 juillet 2022, 18:32

    Bande-son des pionniers de la musique "krautrock" allemande, Popol Vuh, la créature de Florian Fricke (1944-2001).

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs