Accueil Belgique Politique

Réforme des pensions: «Il y a des blocages de tous les côtés»

Le clivage gauche-droite de la Vivaldi semble être ravivé. Aux yeux de certains participants, c’est même l’orange bleue (les libéraux et le CD&V qui ont formé une coalition avec la N-VA avant le départ de celle-ci fin 2018) qui refait surface.

Temps de lecture: 2 min

Les discussions en comité ministériel restreint ("kern") sur la réforme des pensions étaient toujours dimanche soir. Les positions entre l’aile gauche du gouvernement et l’aile droite semblaient toujours très éloignées, indiquait-on à bonne source.

Quatre sujets sont plus particulièrement examinés depuis quelques semaines: la réintroduction d’un bonus pension, la réduction des écarts entre les hommes et les femmes, la pension à temps partiel et l’accès à la pension minimum. Si le premier point semble en bonne voie, les difficultés demeurent sur la pension minimum et la retraite anticipée.

Les principaux ministres de l’équipe du Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) ont tenu leur dernière réunion sur le sujet jeudi. Des réunions bilatérales ont eu lieu entretemps entre le chef du gouvernement fédéral et les vice-Premiers ministres. M. De Croo a soumis aux partenaires gouvernementaux une nouvelle note de compromis qui ne fait toujours pas consensus. «Il y a des blocages de tous côtés», assurait-on. Vers 19h00, les différents ministres ont fait une pause dans leur réunion commencée à 13h00.

Ils allaient ensuite «refaire le point».

Le clivage gauche-droite de la Vivaldi semble être ravivé. Aux yeux de certains participants, c’est même l’orange bleue (les libéraux et le CD&V qui ont formé une coalition avec la N-VA avant le départ de celle-ci fin 2018) qui refait surface.

La note du Premier ministre est considérée comme très «teintée de bleu» et ne reflétant pas les considérations des différents partis de la coalition VIvaldi, en particulier des socialistes, voire s’écartant de l’accord de gouvernement.

Certaines réformes sont proposées avec une période transitoire jugée beaucoup trop courte, certains régimes particuliers comme ceux du personnel roulant de la SNCB et de la Défense sont remis en cause, etc., entendait-on dimanche soir.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par D L, lundi 11 juillet 2022, 16:10

    Une fois de plus on désinforme sur le clivage gauche-droite. Conner Rousseau ne veut pas non plus d'une pension après 10 ans de carrière, parce que lui aussi est contre les glandeurs et parasites contrairement la camarade Lalieux.

  • Posté par cordier laurent, dimanche 10 juillet 2022, 23:05

    Lorsqu'il s'agit de voter une augmentation de la rémunération de nos parlementaires, tout le monde est vite d'accord et le financement est rapidement trouvé. Mais quand il s'agit de payer une pension décente à quelqu'un qui a bossé toute sa vie en payant pas mal d'impôts, c'est beaucoup plus difficile. Nos politiciens perdraient ils leurs recettes de temps en temps ??

  • Posté par Masure Luc, dimanche 10 juillet 2022, 21:16

    Comme la sphère économico-financière d'un système capitaliste est essentiellement voire uniquement de droite troplibérale, elle finira par pousser les travailleurs dans les bras des extrémistes. Quand comprendra-t-on qu'il y a 4 castes de citoyens: les allocataires sociaux, les salariés, les entreprises et les financiers. Tant que les salariés s'attaqueront aux entreprises, que les entreprises s'attaqueront aux travailleurs et surtout aux allocataires sociaux, il n'y aura pas d'accord paisible de la société. Les travailleurs doivent faire la différence entre les entreprises et les financiers et les entreprises doivent cesser de s'acoquiner avec les financiers, surtout depuis que l'économie s'est financiarisée. François Hollande avait dit que son ennemi était la finance mais il n'a pas réussi à la combattre, à cause de l'UE et des entreprises aveugles et masochistes. Car comme le dit Frédéric Lordon: ""La Bourse finance les entreprises ? Au point où on en est, ce sont plutôt les entreprises qui financent la Bourse ! ""

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 11 juillet 2022, 0:13

    @Masure - Avec des arguments factuels, la discussion est toujours plus intéressante.

  • Posté par Masure Luc, dimanche 10 juillet 2022, 22:42

    @JM Tameyre Vous par contre, je vous toujours connu peu subtil mais arrogant et méprisant comme tout (neo)libéral qui se respecte.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une