Accueil Culture Livres

Chigozie Obioma: «Il est dur de lutter contre le destin»

Une nouvelle voix, mythologique et poétique, s’impose avec Chigozie Obioma.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Son prénom signifie bénédiction. Chigozie Obioma le porte avec éclat, puisqu’il naît sous une bonne étoile, en 1986. Son père l’encourage, dès son plus jeune âge, à lire. Cette passion le pousse à faire des études littéraires, une matière qu’il enseigne aujourd’hui aux Etats-Unis. L’oiseau a quitté le nid, mais il trempe sa plume dans l’encrier de sa terre natale. Un premier livre, dont la prose grandiose lui a valu d’être finaliste du Man Booker Prize. Les pêcheurs nous plonge au cœur d’une fratrie, unie comme les doigts de la main. Un jour, ces gamins franchissent un interdit en approchant un fleuve maudit. Pris en flagrant délit par le fou, Abulu, ils redoutent sa terrible prophétie : l’aîné sera assassiné par l’un de ses frères. Ils tentent de conjurer le sort, mais on ne joue pas avec la mort. Le ver est dans le fruit et finit par cliver leur vie… «  L’espoir est un têtard 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs