Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: de fausses cliniques veulent dissuader les femmes d’avorter

Légales et partiellement financées par l’argent public, ces fausses cliniques sont une nouvelle difficulté pour les défenseurs du droit à l’avortement.

Temps de lecture: 2 min

Dans un contexte déjà compliqué pour le droit à l’avortement, la Cour suprême américaine a révoqué ce droit constitutionnel, des fausses cliniques destinées à piéger les femmes qui veulent avorter pullulent aux Etats-Unis. C’est une information de France 24, rapportée par La Libre Belgique. Ces lieux qui se font passer pour des « centres de crise pour grosses » ont pour ambition de dissuader les femmes à avorter. Et ils sont de plus en plus nombreux, de 1.500 en 2017, ils sont passés à 2.500 en 2022.

Pour détourner les femmes d’un avortement, tous les moyens sont bons, de la déformation de propos scientifiques – certains membres du personnel n’hésitent pas à dire que « la grossesse est plus avancée qu’elle ne l’est réellement » ou que « l’avortement augmente l’infertilité » – à la culpabilisation, en faisant notamment entendre le « battement de cœur du bébé ».

Ces fausses cliniques, qui sont légales et financées par l’argent public et des donateurs religieux, ont tendance à se placer à proximité de plannings familiaux ou de véritables cliniques. Le personnel tente d’accueillir des patientes en leur proposant des produits gratuits, une corde sensible dans un pays qui ne garantit pas une sécurité sociale à tout le monde. Jennifer, une mère de famille qui a avorté quand elle avait 15 ans met en garde. « Une vraie clinique n’offrira pas d’échographie gratuite et ne fera pas de publicité sur plein de services gratuits, car ce sont des professionnels de la santé qui doivent être payés. Avec ce qu’il se passe aujourd’hui et la révocation du droit à l’avortement, notre combat, c’est de continuer de donner des informations correctes sur l’avortement et de dénoncer ces fausses cliniques ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 11 juillet 2022, 19:31

    Mais ces pourris peuvent arnaquer en toute tranquillité, avec la bénédiction des inquisiteurs officiels.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une