Accueil Société

Inondations: à Pepinster, le Pot de beurre n’a pas encore retrouvé sa splendeur

Restaurateur à Pepinster, Hervé Bogaert espérait rouvrir son établissement en septembre. Un projet désormais reporté à décembre, l’indemnisation ayant pris du retard. « Reporté, mais pas abandonné », assure-t-il. « Pepinster va renaître, même si c’est très compliqué. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Vivement les vacances… « Après deux années de covid, les inondations, puis tous les retards dans la reconstruction, ce break en famille nous fera le plus grand bien », souffle Hervé Bogaert. Restaurateur à Pepinster, l’homme a en effet vécu le concept d’« annus horribilis » en triple édition… et le moment n’est pas encore venu de tourner la page.

« Je pensais pouvoir rouvrir mon restaurant en septembre mais, vu que les assurances ne m’ont pas encore indemnisé, je dois reporter mon projet », regrette-t-il. Terrassé en juillet dernier alors que les flots avaient littéralement dévasté son Pot de beurre, ne laissant derrière eux que des murs trempés et de la désolation, puis prêt à renoncer à son métier, la mort dans l’âme, lorsque nous l’avions à nouveau contacté en septembre, il était finalement parvenu à remonter la pente en janvier pour se prendre à rêver à une réouverture après l’été…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs