Accueil Économie Finances

L’euro à parité avec le dollar: une mauvaise nouvelle pour l’Europe

L’euro et le dollar s’échangent à un pour un. Consommateurs, épargnants et entreprises vont en souffrir, au moins à court terme, expliquent les économistes Etienne de Callataÿ et Bruno Colmant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L’euro s’est encore affaibli ce mardi face au dollar américain ; et les deux devises s’échangent désormais à parité, comme il y a vingt ans.

Sans doute la monnaie européenne s’effrite-t-elle depuis la fin du printemps 2021. Mais la tendance s’est accentuée depuis l’invasion russe de l’Ukraine, à la fin du mois de février. En cinq mois, l’euro a ainsi cédé 12 % face au billet vert.

Et on peut craindre que les bouleversements économiques et géopolitiques actuels n’aient raison de la relative stabilité des taux de change qui prévalait depuis sept ans entre les grandes économies. Ainsi, après avoir été beaucoup plus cher, l’euro fluctuait depuis 2015 entre 1,10 et 1,20 dollar, ne sortant que rarement de ce couloir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Patric Stun, mercredi 13 juillet 2022, 7:42

    On nous sert toujours le même discours: un Euro faible augmente la facture énergétique. Sauf que quand le même Euro est fort, on ne voit pas cette même facture diminuer (au contraire).

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs