Accueil Médias

Uber et les médias: «C’est du journalisme biaisé de merde»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les lobbyistes d’Uber ne se concentrent pas seulement sur le monde politique. Ils gardent aussi un œil attentif à tout ce qui se dit – ou pourrait se dire – à propos de leur société dans les médias. Exemple : le jour où nos confrères du Morgen lancent un petit sondage en ligne, sans prétention, pour savoir si les internautes sont pour ou contre la légalisation d’Uber. « Cela vaut peut-être la peine de faire circuler cette information parmi nos amis pour doper le camp du pro ? », suggère un conseiller. Et quand la société constate au fil de la journée que le sondage a tendance à basculer du côté obscur, il est question de « pousser un peu plus », en utilisant la base des clients.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs