Accueil Société

Un an après les inondations: pour Christiane, «ma maison, c’est chez moi sans être chez moi»

Le 14 juillet de l’an dernier, l’eau est montée jusqu’au plafond dans la maison située sur le quai de la Vesdre à Pepinster. Aujourd’hui, la rénovation est presque terminée car la pensionnée était « très bien assurée ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Près d’un an après avoir été défigurés par la montée violente des eaux, les quais de Vesdre, à Pepinster, gardent encore de profondes cicatrices. Des grues, bulldozers et camions labourent un terrain vague qui était auparavant un quartier résidentiel. En face, des amas de briques rouge foncé rappellent que, collées les unes aux autres, elles constituaient autrefois une maison dans laquelle des familles ont construit leur histoire. Comme en témoignent les façades souillées et parfois même privées de fenêtres, le quai Ferdinand-Nicolaï n’a pas échappé au déluge et aux difficultés de la remise en état. Sauf la maison de Christiane Sluse, au numéro 3.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Formisani Serge, mardi 12 juillet 2022, 20:25

    Toujours choqué par les visites actuelles chez des sinistrés et grande émission demain mais pas un mot sur les responsabilités et l'origine de cette catastrophe, sauf celle du génie Van yperseel qui annonçait une avertissement du changement climatique !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs