Accueil Belgique Politique

Rudi Vervoort: «Toute cette affaire Uber ne me distraira pas de ma tâche: réformer le monde des taxis»

Rudi Vervoort n’exclut pas la mise en place d’une commission d’enquête après nos révélations sur les relations de proximité entre la société multinationale et Pascal Smet, ancien ministre de la Mobilité, aujourd’hui secrétaire d’Etat à l’Urbanisme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le ministre-président bruxellois réagit à nos informations ayant trait aux relations de Pascal Smet, ministre régional de la Mobilité entre 2014 et 2019 (SP.A à l’époque, devenu Vooruit), actuellement secrétaire d’Etat à l’Urbanisme, en particulier avec un lobbyiste opérant au sein de la plateforme Uber. Plus généralement, la proximité entre la société américaine, qui veut s’imposer dans l’univers du transport de personnes, et le(s) décideur(s) politique(s) est-elle problématique ?

L’affaire Uber-Smet, en un mot ?

En tant que tel, vous comprendrez, je ne fais pas de commentaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par D L, mardi 12 juillet 2022, 22:58

    Cette affaire Uber me paraît montée en tête d'épingles. En quoi le lobbying vous choque. N'oubliez pas que lois et règlements sont souvent préparés par des groupes de pression qui servent de "negres" aux parlementaires.

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 12 juillet 2022, 20:03

    @Mouriaux - Parler d'éthique en affaires, de la part d'un fonctionnaire qui me souhaitait d'étouffer avec la fortune qu'il me prêtait, ne manque pas de sel. Cher Raymond, les plus râblés des affairistes sont les politiciens, surtout socialistes. Ils sont tellement avides et omniprésents qu'ils se font régulièrement prendre dans le pot de confiture.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 13 juillet 2022, 12:35

    Râblés? Vous vouliez sans doute dire roublards, M. Tameyre? Et ne dit-on pas "se faire prendre la main (ou les doigts) dans le pot de confiture"? Sur le fond, pour en avoir côtoyé quelques uns (mais sans fricoter, hein), je puis vous dire qu'on trouve des affairistes ailleurs que chez les socialistes, pas mal de libéraux, quelques engagés, et peut-être des pincées de verts et une flambée de nationalistes flamands. En fait, assez en proportion avec leur poids électoral. Si la présence de l'une ou l'autre tendance vous dérange, vous avez toujours la possibilité de voter, mais en respectant le verdict des urnes évidemment.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 13 juillet 2022, 10:02

    Toujours les mêmes poncifs ridicules, nick. Rien d'autre en stock? Dommage.

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 13 juillet 2022, 0:20

    Tout intelligent que vous soyez, je ne ferais jamais entrer un anonyme où que ce soit. Et j'imagine qu'une loge se passerait sans doute volontiers de quelqu'un d'aussi satisfait de lui-même et d'aussi fier de son pouvoir de nuisance. Là dessus, il se fait tard et il n'y d'aussi agréable compagnie qui ne se quitte.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs