Accueil Belgique Politique

Un taux d’emploi à 80%, un objectif trop ambitieux

Le Comité d’Etude du Vieillissement estime, dans son dernier rapport, que le pays n’atteindra pas un taux d’emploi de 80 % à la fin de la décennie. Néanmoins, la participation au marché du travail est essentielle pour continuer à faire chuter le risque de pauvreté des plus âgés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Si on voulait doucher le lyrisme de la Vivaldi, c’est réussi. Après d’autres observateurs, le Comité d’Etude du Vieillissement (CEV) y est allé de son propre jet d’eau glacée : aux yeux de ses experts, la Belgique ne pourra pas atteindre le taux d’emploi de 80 % en 2030, comme l’avait espéré la majorité fédérale. Ce point est ressorti de la présentation du rapport annuelle de ce mardi.

Pour rappel, l’Europe s’est fixé l’an dernier l’objectif d’atteindre un taux d’emploi de 78 % des 20-64 ans pour l’ensemble des pays membres. Pour la Belgique, actuellement un peu au-dessus des 71 %, la cible a été abaissée à 76,5 %. Or, si l’on s’en réfère aux perspectives dressées par le CEV, la Belgique atteindra un taux d’emploi de 74,6 % des 20-64 ans à l’entame de la prochaine décennie. De même, l’équipe De Croo escomptait atteindre un taux de 68,8 % des 55-64 ans en activité. Ils ne devraient être « que » 63,8 % en 2030.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs