Accueil Planète

Le télescope James Webb explore le fond de l’œil de l’univers

Lancé le 25 décembre par une fusée Ariane V, le télescope James Webb a livré ses premiers clichés. Une qualité inégalée. Une plongée jusqu’aux confins spatio-temporels de l’univers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Les Etats-Unis ne font jamais dans la dentelle lorsqu’il s’agit de montrer l’ampleur de leurs réalisations. Ainsi, c’est le président Joe Biden lui-même qui a présidé à la présentation de la première image du télescope spatial James Webb, mardi soir. Ce mercredi, quatre nouveaux clichés sont venus enrichir la galerie. « Une nouvelle ère s’ouvre pour l’observation de l’univers », se réjouissent les experts. Situé à 1,5 million de kilomètres dans l’espace, libéré des « pollutions » de notre atmosphère, James Webb voit en effet plus loin, plus précis et différemment que d’autres télescopes. Contrairement à Hubble qui voit la lumière visible, Webb explore le spectre de l’infrarouge, une lumière que nous ne percevons pas. Les photos époustouflantes de précision sont le résultat des informations recueillies auxquelles trois filtres ont été appliqués afin de rendre l’image lisible et conforme aux conventions, de couleurs notamment.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Planète

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs