Accueil Monde États-Unis

Insurrection au Capitole: «Soyez là, soyez fous», le tweet qui pointe la responsabilité de Trump

La commission parlementaire chargée d’enquêter sur l’assaut du Capitole a pointé ce mardi la responsabilité directe de Donald Trump dans les événements du 6 janvier 2021.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Tout est parti d’un tweet de l’ex-président des Etats-Unis. « Be there, be wild », que l’on peut traduire par « Soyez là, soyez fous ». Ce mardi, un groupe d’élus du Congrès américain s’attachait à démontrer comment des milices d’extrême droite ont joué un rôle prépondérant dans l’assaut du Capitole du 6 janvier 2021. Mais surtout, comment elles ont répondu à un appel de leur héros et président, Donald Trump.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 13 juillet 2022, 10:58

    L'audition d'hier a aussi rappelé cette sortie de Trump lors de son débat avec Biden avant les élections de 2020 durant lequel il fut question des milices extrêmistes de droite, dont les Proud Boys (Supémacistes blancs). Interrogé au sujet de ces milices par Biden, Trump commence par nier les connaître. L'arbitre, Chris Wallace, alors commentateur politique chez Fox News (passé che CN depuis), demande alors à Trump s'il peut les désavouer. A quoi Trump répondi "Proud Boys, stand back and stand by", ce qui se traduirait par "Proud Boys, restez en retrait et soyez prêts". Prêts à quoi? A recevoir son ordre de marche, qui est venu dans le Tweet dont il est question ici.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 13 juillet 2022, 12:01

    Chris Wallace ... passé chez CNN depuis. Sorry.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 13 juillet 2022, 10:20

    Le tweet présidentiel vient juste après une réunion impromptue à la Maison Blanche dans laquelle des personalités, comme Sydney Powell et Rudi Guiliani, qui poussaient des théories complotistes invraisemblables, ont présenté à Trump, éminement demandeur, des options extrêmes telles que faire saisir les machines à voter par l'armée pour les inspecter et nommer Sydney Powell commissaire spéciale du gouvernement pour suivre l'affaire. La réunion fut interrompue par les quelques conseillers de la présidence encore présents, dont Pat Cipolloni, et il s'en suivi un affrontement verbal violent entre toutes ces personnes qui failli dégénérer en veritable pugilat. C'est juste après cette réunion hallucinante à la Maison Blanche que Trump a envoyé ce tweet infamant.

  • Posté par Bartet Guy, mardi 12 juillet 2022, 23:59

    "Be there, be wild", c'est plutôt "Soyez là, soyez sauvages", ce qui est plus agressif. "Soyez fous", ça ferait un peu fofolles.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, mercredi 13 juillet 2022, 13:58

    Je m'associe à ces traductions: wild = sauvage. Même si on peut éventuellement y mettre un bémol dans le cas présent (bien que ???)

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs