Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: la douzième étape s’annonce-t-elle aussi épique que celle d’hier?

Cette 12e étape passera par trois cols mythiques de la Grande Boucle. Sera-t-elle du même galon que la 11e étape disputée hier après-midi ?

Temps de lecture: 1 min

Après la course folle lors de la 11e étape qui s’est disputée hier, les spectateurs du Tour de France sont en droit de se demander si nous allons assister à une épreuve du même galon que celle d’hier. Cette dernière journée dans les Alpes est prometteuse sur les papiers avec trois cols hors catégorie au menu de cette 12e étape de la Grande Boucle. Avec le Galibier, comme hier, pour commencer mais cette fois par le côté jugé plus simple. Ensuite, les coureurs se dirigeront vers le col de la Croix de Fer pour terminer en beauté sur la montée finale vers l’Alpe d’Huez, où le Tour n’était plus passé depuis 2018.

Au programme, ce ne sont pas moins de 4750 mètres de dénivelé qui attendent les coureurs, soit un gros morceau du Tour de France.

Après la perte de son maillot jaune lors de la 11e étape, la riposte de Tadej Pogacar est attendue. Va-t-elle s’effectuer aujourd’hui ? Rien n’est moins sur et cela annonce d’ores et déjà un beau duel avec Jonas Vingegaard lors de cette 12e étape.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par cordier laurent, jeudi 14 juillet 2022, 13:15

    C'est sans doute leur métiers mais je souhaite bon courage et bonne chance à tous les coureurs sous cette canicule. Et que le meilleur gagne !

  • Posté par Lilien Raymond, jeudi 14 juillet 2022, 11:32

    La longueur des cols impressionne, mais ce n'est pas le meilleur critère pour obtenir une étape favorable à des attaques des vedettes. Ici, nous avons 2 cols très longs, mais avec une pente moyenne de 5% : ce n'est pas le terrain des vrais grimpeurs. Le col de la Croix de Fer culmine à 55 km de l'arrivée, avec une descente suivie d'une longue plaine : quel grimpeur attaquerait violemment pour se retrouver ensuite avec 40 km de plat à franchir ? Non, l'explication pour le maillot jaune devrait se limiter aux 21 lacets de l'Alpe d'Huez - qui culmine " seulement" à 1.800 mètres, donc sans les difficultés respiratoires que peut provoquer une arrivée à 2.400 m comme hier. C'est décidément le profil agressif de la fin d'étape d'hier qui en faisait l'étape reine des Alpes - mais je serai devant mon écran en espérant me tromper ...

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb