Accueil La Une Économie

Makro cherche sa place et se recentre

L’enseigne a annoncé son intention de supprimer 505 emplois. Le prix à payer pour repositionner son enseigne, à côté de sa sœur, Métro. A la clé, un recentrage sur les segments porteurs et 61 millions d’investissement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le coup est rude. Deux ans à peine après une restructuration soldée par quelque 300 départs (sans licenciements secs), la direction de Makro Belgique a annoncé, ce lundi après-midi, son intention de supprimer 505 emplois, sur les 3.000 postes dont elle dispose. Le calcul est vite fait : il s’agit de plus de 10 % du personnel et, dès lors, les syndicats vont retrouver le banc patronal pour une nouvelle procédure Renault. La phase d’information débutera ce vendredi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs