Accueil Société Régions Wallonie

Wallonie: la région délivre un nouveau permis à Walibi

Fin juin, un permis a été remis au parc d’attraction à la suite de recours émanant tant des riverains que des représentants de Walibi, vis-à-vis d’un précédent accord datant du 30 mars.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre wallon de l’Economie, Willy Borsus, a délivré, le 28 juin dernier, un nouveau permis au parc Walibi après des recours déposés tant par le parc lui-même que par des riverains à l’encontre d’un premier permis datant du 30 mars, rapporte jeudi L’Avenir.

Ce permis avait été délivré par les fonctionnaires délégué, technique et des implantations commerciales à la veille de l’ouverture de la saison pour le parc, et après l’annulation par le Conseil d’État d’un précédent permis accordé en 2018.

Mais le texte de mars a lui aussi fait l’objet de recours de la part, entre autres, de l’ASBL Les Versants de la Dyle qui contestait notamment une disposition du document permettant à Walibi, lors de dix journées exceptionnelles par an, de dépasser de 5 dBA les valeurs limites de bruit imposées en conditions normales. L’association appelait également à augmenter le nombre de mesures de bruit réalisées annuellement, afin d’assurer un meilleur contrôle du fonctionnement du parc d’attractions.

Des normes « trop contraignantes »

À l’inverse, Walibi dénonçait pour sa part des normes de bruit «trop contraignantes» ainsi que le nombre de journées de fermeture pour « compenser » les journées exceptionnelles.

Le permis octroyé fin juin par le ministre Borsus ne mettra sans doute pas tout le monde d’accord: ainsi, si dix journées exceptionnelles, avec ouverture jusqu’à 23h00, sont toujours autorisées, le nombre de journées compensatoires n’est plus que de 5, contre 10 auparavant, à poser pendant la période d’ouverture du parc.

Quant aux normes de bruit lors des journées exceptionnelles, Walibi souhaitait qu’elles soient fixées à 60 décibels toute la journée mais le parc n’a pas obtenu gain de cause sur le sujet, détaille L’Avenir.

Selon le quotidien, les riverains ont rencontré leur avocat pour voir quelle attitude adopter face à ce nouveau permis, sans exclure que le Conseil d’Etat soit à nouveau saisi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo