Accueil Sports Athlétisme Euro - Mondiaux

Mondiaux d’Eugene: Ismaël Debjani, d’un stress à l’autre

Le recordman de Belgique du 1.500 m stresse à l’idée d’avoir contracté le covid lors du stage de l’équipe belge à Irvine, même si rien n’indique que ce soit le cas. Pour le reste, tout va bien !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ismaël Debjani ne serait pas qui il est s’il n’était inévitablement pris d’un sentiment de panique avant un grand championnat. Malgré ses 31 ans et ses sept rendez-vous européens, mondiaux ou olympique avalés depuis 2016, le recordman de Belgique du 1.500 m reste un grand inquiet. L’an dernier, aux JO de Tokyo, il avait tellement somatisé en découvrant la composition de sa série qu’il avait ressenti le besoin de téléphoner en pleine nuit à son psychologue et à sa mère pour se calmer à la veille de sa course ; le lendemain, il l’avait bouclée avec le meilleur temps de tous les engagés…

A l’avant-veille de sa série, prévue samedi soir à Eugene, l’athlète du CABW a, cette fois, des craintes d’avoir contracté le covid. La raison ? La semaine dernière, lors du stage final de l’équipe belge en Californie, il a partagé, pendant sept nuits, la chambre du marathonien Thomas De Bock, qui a subi un test positif et a dû retarder son arrivée à Eugene.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Euro - Mondiaux

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs