Accueil Économie Mobilité

Les pilotes belges répondent à Ryanair: soyez de bonne foi

Le rythme imposé par Ryanair menace potentiellement la sécurité des vols, assurent les pilotes belges. Ils demandent à la compagnie de reconnaître que son système ne fonctionne pas/plus. Ils ne demandent pas une augmentation mais la restauration de leur salaire de 2019.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Il n’a pas fallu attendre. Les syndicats des pilotes ont réagi vivement à la lettre que Ryanair leur avait envoyée, en réponse à leur annonce d’une nouvelle période de grève au départ des bases belges (Charleroi, Bruxelles), les 23 et 24 juillet. Dans sa réponse, Ryanair disait clairement aux pilotes qu’ils pouvaient faire grève longtemps et que rien ne changerait, la compagnie continuera à appliquer la convention signée en 2020 qui intégrait des réductions salariales. Et, comme dans presque tous ses courriers en réponse aux syndicats mécontents de presque tous les pays, la compagnie menace mezzo-voce qu’elle pourrait quitter le pays si…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Marlier Jacques, samedi 16 juillet 2022, 23:51

    Les exigences de Ryanair en matière de durée de travail me font penser à celles imposées aux médecins en formation: une même indifférence vis-à-vis de la sécurité des clients et des patients.

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs