Accueil Économie

Giuseppe Pagano: «Le drame de l’Italie, c’est d’avoir perdu son dynamisme industriel»

Les commentateurs stigmatisent généralement l’importante dette publique de l’Italie. Pour Giuseppe Pagano, professeur émérite à l’UMons, c’est le révélateur du malaise économique de la Péninsule, et non sa cause.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

L’offre de démission, jeudi, du président du Conseil, Mario Draghi – refusée par le président Mattarella – s’est traduite, à la veille du week-end, par un accroissement de l’écart de taux d’intérêt entre l’Allemagne et l’Italie, considérée généralement comme le « maillon faible » de la zone euro. La Péninsule est en effet lestée d’une dette publique parmi les plus élevées, en pourcentage du PIB, de la zone ; et elle affiche de mauvaises performances économiques au moins depuis la crise financière de 2008. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, Giuseppe Pagano, professeur émérite d’économie et de finances publiques à l’UMons, décode les causes du malaise italien.

L’Italie serait le « maillon faible » de la zone euro. L’économiste que vous êtes partage-t-il cette opinion courante ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, dimanche 17 juillet 2022, 9:34

    l'Italie est mal gérée tout comme la Wallonie gérée en partie par un Di Rupo et sa clique qui n'ont pas eu peur d'écarter les gênants de quelques maniéres que ce soit (André Cools notamment) tel la mafia ferait.

  • Posté par Clark Vince, dimanche 17 juillet 2022, 8:03

    La dette publique du Japon est de 266% du PIB.... Votre analyse sur l'Italie est vraiment simpliste et basé sur des stéréotypes décalés de la réalité ! L'industrie italienne est toujours aussi présente dans les secteurs que vous évoquez, bien plus que chez nous les belges qui ne produisons rien en comparaison...

  • Posté par Z Pour Zorglub , samedi 16 juillet 2022, 21:42

    Tout est parti en Chine voire en inde et au vietnam aujourd’hui. La situation d’interconnexion liée à la mondialisation de nos économies organisées par les très gros groupes fait que tte action contre la Chine lorsque le moment viendra sera impossible. Déjà nos économies souffrent des sanctions sur l’énergie et les matières premières envers la Russie, quand la Chine envahira Taïwan (et ce n’est pas si mais quand), toute sanction sera impossible sauf à créer un cataclysme mondial au côté duquel la situation qui va nous toucher à la fin de cette année ressemblera a une fête d’anniversaire. Russie et Chine côte à côte, premier fournisseur d’énergie et premier manufacturier mondial pour peu que d’autres comme le monde arabe s’y mette mettront à genoux le monde occidental tel que nous l’avons connu au cours de l’ère moderne. C’est une anticipation peu optimiste mais elle est très probable.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, samedi 16 juillet 2022, 22:11

    Je crois qu'il n'y aura pas besoin d'invasion pour "provoquer" quelque chose. Ce qui va tuer l'Occident in fine, c'est qu'il ne fait plus qu'imprimer sa propre monnaie pour payer son propre endettement totalement hors de contrôle et qu'un jour, plus personne ne voudra de ces monnaies pour lui vendre ce dont il a besoin... Et je crois que ça peut venir beaucoup plus vite qu'on ne le croit.

Aussi en Économie

Peut-on prolonger (davantage) le nucléaire en Belgique? Notre grand fact-checking

Les réacteurs belges sont confrontés à divers pépins (défauts d’hydrogène, résistance insuffisante à un séisme ou un crash d’avion) qui rendent boiteuse l’hypothèse d’une prolongation générale. Techniquement, la seule option qui tient la route si l’on décide de garder le nucléaire plus longtemps, c’est de prolonger de 20 ans et non de 10, Doel 4 et Tihange 3.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs