Accueil Sports Athlétisme Euro - Mondiaux

Jacques Borlée après l’élimination du 4 x 400 mixte aux Mondiaux d’Eugene: «Face à une telle contre-performance, on ne peut rien faire»

Le 4 x 400 m mixte belge n’a pas passé le cap des séries, une triste première en grand championnat. A l’issue de la course, les temps de passage ont accablé le troisième relayeur, Christian Iguacel.

Temps de lecture: 2 min

Les Mondiaux d’athlétisme n’ont pas trop bien commencé pour les Belges, ce vendredi matin à Eugene. La grosse déception est venue du 4 x 400 m mixte où l’équipe inédite composée d’Alexander Doom, Camille Laus, Christian Iguacel et Helena Ponette n’a pas passé le cap des séries en terminant 7e de la première en 3.16.01, à 5 secondes du record de Belgique établi l’an dernier à Tokyo (3.11.51).

Les Belges, qui avaient malheureusement tiré le difficile couloir 1, n’ont, en fait, jamais été dans le coup. Pour passer en finale, il fallait terminer parmi les trois premiers ou finir parmi les deux meilleurs « battus ». Avec six équipes devant eux, les athlètes de Jacques Borlée et Carole Bam, qui ont toujours oscillé entre la 6e et la 8e place, ont donc dû plier bagages.

La composition de l’équipe, il faut le dire, avait surpris lors de sa publication. Les deux coachs avaient pris le pari de lancer deux néophytes dans l’aventure, à savoir Iguacel et Ponette, laissant Kevin Borlée et Naomi Van den Broeck, les deux coureurs de 400 m les plus rapides de la saison, dans les tribunes. Dans une série très exigeante, avec les Etats-Unis, les Pays-Bas et le Pologne, qui allaient terminer dans cet ordre, était-il judicieux de lancer deux « gamins » sur la plus haute scène mondiale ?

« Quand les coachs ont vu la série, ils ont décidé de modifier la tactique », a expliqué Camille Laus. « Ils m’ont mise en deuxième position – celle du rabattement – parce que j’avais plus d’expérience que Helena, qu’ils ont placée au 4. Jusqu’à présent, il faut dire qu’ils s’étaient rarement trompés. »

Pour trouver une explication au verdict, un coup d’œil sur les « splits » a été éclairant, Iguacel ayant couru en… 47.31 (lancé) alors que son record personnel sur 400 m est de 45.71. « Si tout le monde court normalement, on passe en finale », a réagi Jacques Borlée, visiblement très déçu devant cette première non-qualification du « mixte » pour une finale. « Face à une telle contre-performance, on ne peut rien faire… »

Sans doute, mais à la décharge d’Iguacel, celui-ci n’avait plus couru un 400 m depuis… le 2 juin. Les miracles ne tombent pas toujours du ciel…

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Euro - Mondiaux

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb