Accueil L’archive

Il y a dix ans dans le journal «Le Soir» : «La prise d’otages s’est prolongée»

Farid Bamouhammad revendiquait la garde de ses deux enfants. Son ancienne belle-mère et son ancienne belle-soeur sont demeurées entre ses mains.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une deuxième nuit d'angoisse et de tension est tombée, jeudi soir, sur Bruxelles et l'appartement surplombant le café « L'Albertine », en plein coeur de la ville. En cours de journée, son bras de fer avec les forces de l'ordre semblait ne pas avoir progressé.

Après avoir relâché ses deux enfants mercredi soir, il a conservé à ses côtés ses anciennes belle-mère et belle-soeur. Elles sont apparues plusieurs fois à la fenêtre, parfois en sa compagnie.

Les autorités restaient discrètes sur leurs intentions et sur les négociations menées avec Bamouhammad. Des membres de sa famille proches disaient regretter qu'on ne leur permette pas de contacter le preneur d'otages, persuadés qu'ils pourraient le raisonner.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs