Accueil Culture Cinéma

Série d’été – 1972, la sulfureuse: le double viol du «Dernier Tango à Paris»

En 1972, Bernardo Bertolucci contait la liaison pornographique entre une jeune femme et un Américain dépressif. Une scène choc d’agression sexuelle a fait basculer la vie de la jeune actrice dans la tragédie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

L e Dernier Tango à Paris a cinquante ans ! Pour les cinéphiles, un pèlerinage artistique est toujours le bienvenu. Après tout, dans le monde du septième art, on revisite à intervalles réguliers les grands films, comme d’autres, la croix au cou, vont annuellement à Lourdes : pour entretenir la légende. D’autant que 50 ans après, le film de Bernardo Bertolucci demeure superbement réalisé.

Le revoir tient pourtant d’une tout autre expérience. C’est que l’époque a diamétralement changé, et que certains accommodements d’hier ne passent plus du tout aujourd’hui.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs