Accueil Sports Athlétisme Euro - Mondiaux

Mondiaux d’athlétisme: Bashir Abdi termine 3e du marathon, première médaille belge

Quelle superbe performance pour le Belge !

Vidéo - Temps de lecture: 3 min

Bashir Abdi a remporté la médaille de bronze dans le marathon des championnats du monde d’athlétisme 2022 dimanche à Eugene, aux Etats-Unis. À l’issue des 42,195 km dont l’arrivée était jugée à l’ombre de l’Autzen Stadium, le médaillé de bronze des JO de Tokyo l’an dernier n’a été devancé que par les Ethiopiens Tamirat Tola, sacré champion du monde en 2h05:37, nouveau record des championnats, et Mosinet Geremew, médaille d’argent en 2h06:44. Abdi a franchi la ligne d’arrivée de son 8e marathon en 2h06:48.

Pour le Gantois d’origine somalienne de 33 ans, il s’agit d’une troisième médaille dans un grand championnat après l’argent à l’Euro de Berlin sur 10.000 m en 2018 et le bronze au marathon des JO de Tokyo l’an dernier.

Bashir Abdi offre à la Belgique sa première médaille dans ces Mondiaux et la 9e de son histoire, la 6e en bronze et la première dans un marathon.

Parti seul au 33e kilomètre, Tola a rapidement creusé un bel avantage. Le vice-champion du monde de Londres en 2017 était poursuivi par un groupe composé d’Abdi, du Kenyan Geoffrey Kamworor, de Geremew, du Canadien Cameron Levins, du Tanzanien Gabriel Geay et un rien plus loin de l’Ethiopien Seifu Tura. Ils ne furent bientôt plus que quatre à assurer la chasse de Tola: Abdi, Kamworor, Geremew et Levins, pointés à 17 secondes au 36e kilomètres.

Abdi accéléra à ce moment-là et seul Geremew réussit à se placer dans sa foulée mais Tola, qui fut aussi médaille de bronze du 10.000 m aux Jeux de Rio en 2016, creusait l’écart en tête qui s’élevait à 53 secondes après 40 kilomètres.

Le recordman d’Europe assurait le tempo derrière Tola avant que Gemerew place une accélération dans une petite bosse. Le Belge réussit à recoller mais le 4e performeur de l’histoire (2h02:55) le décramponna dans le dernier kilomètre pour le devancer de quatre secondes à l’arrivée.

Thomas De Bock a atteint son objectif en termes de classement. Décramponné par les meilleurs peu avant la mi-course, il a terminé 30e en 2h11:54, à 27 secondes de son record personnel. Le Gantois, arrivé en dernière minute à Eugene après avoir dû observer une quarantaine en raison d’un test positif au Covid, visait justement un top 30. On se souvient qu’il avait été un courageux 42e dans la fournaise nocturne des Mondiaux de Doha en 2019 (2h21:13).

Troisième belge au départ, Lahsene Bouchikhi disputait seulement le deuxième marathon de sa carrière. Il avait réussi un magnifique chrono de 2h10:22 le 20 février à Séville pour ses grands débuts. Dimanche, il n’a jamais été dans le rythme et avait dû laisser filer les meilleurs après dix kilomètres. Il a abandonné avant le passage au 30e kilomètre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Usual Suspect, dimanche 17 juillet 2022, 22:17

    Bashir Abdi, un nom bien de chez nous. Tout comme Nafi Thiam , ou le "Carolo" Ismaël Debjani, ou encore Isaac Kimeli, etc, etc... C'est pareil dans pratiquement tous les sports. La Belgique est devenue une république bananière qui accepte tous les sportifs venus du monde entier, les belges de souche n'ont qu'à aller bosser. Ce qui ne me dérange pas, mais alors que tous les sportifs payent leur affiliation, leur club, leurs frais, etc de leur poche et non pas avec les deniers des citoyens belges qui bossent utilement et qui payent leurs impôts.

  • Posté par Adolphe BoniZeur, president du Waalse Belang, dimanche 17 juillet 2022, 18:15

    "pour le Belge", LOL.

Aussi en Euro - Mondiaux

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb