Accueil Guerre en Ukraine

Pramila Patten (ONU): «La violence sexuelle dans les guerres, c’est le crime qu’on passe le plus sous silence»

Pramila Patten, Représentante spéciale des Nations unies chargée des violences sexuelles dans les conflits, se bat pour que la guerre en Ukraine marque un tournant. Pour que ces crimes ne soient plus impunis.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

Tout indique que les violences sexuelles sont utilisées comme arme de guerre en Ukraine. » Pramila Patten, Représentante spéciale des Nations unies, chargée des violences sexuelles commises dans les conflits, ne mâche pas ses mots. Jeudi dernier, l’avocate mauricienne, qui a rang de secrétaire générale adjointe de l’ONU, participait à La Haye, à la conférence sur les responsabilités en matière de crimes de guerre commis en Ukraine.

Vos services ont connaissance de nombreux cas ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs