Accueil

Les Red Flames ont rêvé de cette «finale»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Une finale n’a de sens que pour ceux et celles qui y participent. Les Red Flames sont loin de rêver de Wembley, théâtre du dénouement d’un Euro que les Suédoises, Hollandaises, Françaises ou Anglaises, par exemple, espèrent, elles, remporter. Mais elles ont dans leur tête imaginé ce scénario, celui d’une finale à proprement parler, celle d’un groupe assez relevé qui a malgré tout proposé un calendrier favorable. Éviter d’affronter la France lors de la première journée a peut-être permis aux joueuses d’Ives Serneels de ne pas prendre un coup sur la tête comme les Italiennes. Résister aussi bien et aussi longtemps face aux Bleues jeudi a, à l’inverse, gonflé leur capital confiance. Et a protégé une différence de buts que l’on savait précieuse dans cette lutte à trois derrière l’ogre français.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs