Accueil La Une Monde

Les vieux démons se réveillent entre l’Ethiopie et l’Erythrée

Des incidents frontaliers rappellent que les deux voisins sont toujours en situation de « ni paix ni guerre ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Dans un bref communiqué publié ce lundi par le ministère de l’Information, le gouvernement érythréen a accusé l’armée éthiopienne d’avoir lancé une offensive militaire sur Tsorona, sur la frontière entre les deux pays. Une accusation aussitôt rejetée par le porte-parole du gouvernement éthiopien, Getachew Redda : « A notre connaissance, il n’y a pas eu d’affrontements. »

Il est trop tôt pour savoir si ces échanges militaires ne sont que de simples escarmouches sans lendemain, ou s’ils risquent de mener à des accrochages plus vastes.

Ils confirment cependant la situation de « ni guerre ni paix » qui caractérise les relations entre les deux pays et les amène à se soupçonner réciproquement de manœuvres de déstabilisation et d’appui à leurs opposants respectifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs