Accueil Belgique Politique

Le plan interfédéral contre le racisme toujours au point mort

La Belgique n’est pas près d’adopter son plan de lutte contre le racisme. Entre fédéral, Régions et Communautés, les blocages et différences de conception sont nombreux, tant sur le fond que dans la forme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Vingt ans ! Vingt ans que la Belgique a promis d’élaborer un Plan d’action interfédéral de lutte contre le racisme en signant la déclaration de Durban. De la patience, il en faudra sans doute encore un peu, beaucoup, tant l’accouchement d’une vision commune pour lutter contre le racisme semble difficile au niveau national. Les blocages sur la méthodologie et la forme traduisent de profondes différences de conception sur le fond. Et l’adoption par le fédéral de sa contribution (lire par ailleurs) au plan national tant espéré par les associations, et de la mettre en œuvre sans plus attendre les entités fédérées, a surpris plus d’un partenaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par D L, lundi 18 juillet 2022, 19:49

    Qu'est ça que la décolonisation a à voir là dedans ? Et quel est le lien avec l'islamophobie ? D'ailleurs dans le mot phobie veut dire peur, qu'y a t'il de raciste dans la peur de l'islam ? Décidément les journalistes de ce journal m'etonneront toujours par la méconnaissance de leurs dossiers !

  • Posté par collin liliane, lundi 18 juillet 2022, 11:59

    Il n'y a pas lieu de chercher une définition de l'islamophobie puisque l'islamophobie n'existe pas. Quand des voix se sont élevées contre le pouvoir de l'église catholique, personne n'a parlé de catholicismophobie. Il est donc parfaitement absurde de vouloir assimiler la lutte NECESSAIRE contre le racisme à la lutte LEGITIME contre une doctrine politico-religieuse d'autant plus dangereuse, que contrairement au christianisme, elle n'admet pas la séparation entre pouvoir religieux et civil.

  • Posté par collin liliane, lundi 18 juillet 2022, 23:56

    @massacry olivier Revoyez donc vos notions d'histOIre des religions, avant de donner des leçonS. Il est parfaitement exact que dans nos régions, la lutte a été menée contre la main mise de l'église catholique et que le fondateur du christianisme a institué la séparation de l'Eglise et de l'Etat, ce qui l'islam refuse. "Rendez-à César ce qui est çà César et à dieu ce qui est à dieu" est l'exact contraire d'une option politique. Quant à la farfelue l'Eglise anglicane, chacun sait qu'elle a été fondée par Henri VIII pour des raisons strictement politiques... et sexuelles. Un assassin qui se foutait du christianisme comme de son premier pourpoint.

  • Posté par massacry olivier, lundi 18 juillet 2022, 14:20

    Avant de faire des leçon, faudrait peut-être revoir ses leçon d'histioires religieuses, ne pas confondre catholicisme et christianisme, s'étendenre sur le cas de l'Eglise Anglicane, et pas oublier que par essence toute religion est aussi politique, certains débats actuels nous le rappellent sans cesse !

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, lundi 18 juillet 2022, 11:18

    Il y a peut-être d’autres priorités?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs