Accueil

«Wilmots s’est fait manger par Conte»

La chronique de Jean-Michel Larqué après la défaite belge face à l’Italie

Article réservé aux abonnés
Chef de service adjoint Sports et chef de la cellule foot Temps de lecture: 3 min

1Face à l’Italie, la Belgique s’est fait étouffer dans son propre faux rythme : d’accord avec ce constat d’échec ?

C’est exactement ça ! Je me demande si les Belges savaient qu’ils ouvraient leur Euro. Je les ai vus évoluer à un rythme de match amical, sans changement de tempo. Leur manque d’investissement m’a sauté aux yeux, là où les Italiens se sont montrés particulièrement généreux. Notamment avec les permutations des deux attaquants, Eder et Pellè qui ont maintenu la pression sur la défense adverse. Tactiquement, Wilmots s’est fait manger par son homologue Conte. Mais sa défense ne l’a pas aidé. Comment peut-on se faire lober par un ballon de 30 m plein axe ? Les insuffisances belges étaient tout simplement énormes. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs