Accueil Monde France

Canicule en France: les images saisissantes des incendies dans le sud-ouest

Lundi, de nombreux records locaux de chaleur ont été battus lors de cette « journée la plus chaude de cette vague de chaleur », a annoncé Météo-France.

Temps de lecture: 3 min

La moitié est de la France va encore souffrir de la canicule mardi mais la façade atlantique devrait souffler, après une nuit compliquée en Gironde sur le front des deux incendies géants qui ont déjà ravagé 17.000 hectares de forêt.

Météo-France a levé mardi matin la vigilance rouge canicule sur 15 départements de la façade atlantique, mais 73 restent placés en vigilance orange, avec des températures en hausse, entre 37 et 40ºC dans l’est, et des orages localement violents prévus dans le sud-ouest.

Capture d’écran.
Capture d’écran. - Météo-France.

32.000 personnes évacuées en six jours

Dans cette région, près de 1.700 pompiers venus de toute la France, appuyés par d’importants moyens aériens, sont mobilisés contre deux brasiers qui ont brûlé 4.700 hectares de forêt à La Teste-de-Buch et 12.000 à Landiras, à 50 km à l’est, selon le dernier point de la préfecture de Gironde lundi soir. Sur ces deux communes, 16.000 personnes ont dû être évacuées lundi par une chaleur caniculaire, avec plus de 40ºC, portant le nombre total d’évacués à 32.000 en six jours.

Un homme a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’incendie de Landiras, a annoncé le parquet de Bordeaux.

En fin après-midi, un nouveau feu s’est déclaré à Vensac, dans le Médoc, brûlant 70 hectares.

Lundi, un énorme panache de fumée était visible du bassin d’Arcachon.

Au pied de la dune du Pilat, les cinq campings, desquels 6.000 vacanciers avaient été évacués dans la nuit de mercredi, « ont brûlé à 90 % », a dit la préfète de Gironde, Fabienne Buccio.

Pyla sur Mer, France.
Pyla sur Mer, France. - AFP.

Pilat sur Merle, France.
Pilat sur Merle, France. - AFP.

La Teste-de-Buch, France.
La Teste-de-Buch, France. - AFP.

Vue sur la dune du Pilat, Cap Ferret, France.
Vue sur la dune du Pilat, Cap Ferret, France. - AFP.

De nombreuses explosions ont retenti lundi après-midi, dues aux bonbonnes de gaz restées dans les campings et dans les restaurants abandonnés.

De nombreux records locaux de chaleur ont été battus lors de cette « journée la plus chaude de cette vague de chaleur », a annoncé Météo-France, la seconde canicule depuis juin.

Selon des valeurs provisoires relevées à 17h, le thermomètre a par exemple affiché 39,3ºC à Brest (contre un précédent record de 35,1ºC en août 2003), 39,5ºC à Saint-Brieuc (contre 38,1ºC en août 2003), 42ºC à Nantes (contre 40,3 ºC en juillet 1949) ou encore 42,6ºC à Biscarrosse (contre 41,7ºC en juin 2022).

Dans la nuit, les températures sont restées très élevées selon Météo-France, avec un record absolu battu à La Hague avec 32,8ºC à 3h.

Nul n’est plus à l’abri : le pic de cette 45e vague de chaleur recensée en France depuis 1947 a touché lundi toute la façade ouest, des Landes et du Gers jusqu’au Finistère. 313 hectares de végétation ont flambé dans les Monts d’Arrée (Finistère).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une