Accueil Société

Les secrets du couple: «En amour, il faut oser ces espaces non fusionnels où chacun se fait plaisir»

Loin de la fusion qui peut provoquer du surattachement dans une relation, la psychologue française Véronique Kohn prône le couple où l’interdépendance prend le dessus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

Aimer à perdre la raison, aimer à n’en savoir que dire, à n’avoir que toi d’horizon… » Quand Jean Ferrat chantait Aragon, il évoquait l’espoir que l’amour apporte dans la vie. Des années plus tard, au fil de ses contacts avec sa patientèle et de ses propres expériences, une psychologue française, spécialiste de la relation amoureuse, a étudié les mécanismes tragiques, parfois même délétères, de ces amoureux qui en arrivent à saboter, voire détruire, l’amour qu’ils souhaitaient pourtant vivre pleinement. Elle en a écrit un livre intitulé Quand la peur de perdre l’autre me le fait perdre !, qui vient d’être publié aux éditions Tchou. Entretien avec Véronique Kohn.

Perd-on l’autre parce qu’on le connaît mal ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Lerusse Marcel, jeudi 21 juillet 2022, 21:37

    Le dentiste a du boulot !

  • Posté par Zondack Leon, mercredi 20 juillet 2022, 19:57

    Blablablabla....

  • Posté par massacry olivier, mardi 19 juillet 2022, 21:59

    A lire, à la place : < Les années Lula> et < L'éclipse> de Serge Rezvani, deux moments d'un amour fou, réel, plein.

  • Posté par Caver Jean, mardi 19 juillet 2022, 20:57

    "Faire les choses séparément", ça m'a toujours fait rire. Si ces gens pensent sérieusement qu'on a une relation proche, intime et de réconfort et besoin mutuel en étant en transaction permanente, c'est que ces gens sont fous. On n'a jamais eu autant de crises, de séparations, de gens seuls, isolés et malheureux que depuis qu'on écoute les conseils de ce genre d'individu. Mais une psychologue (comme d'autres avant elle qui racontent les mêmes conneries que les pédagogues en chambre dans d'autres domaines) va expliquer comment il faut faire. Elle vit en couple déjà ? Depuis combien de temps ? parce que c'est tout à fait le genre de personne qui est incapable d'appliquer à elle-même ce qu'elle prône pour les autres.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs