Accueil

Kevin De Bruyne n’était manifestement pas là

Les chiffres de son match ne trompent pas. Il n’a réussi que 60 % de ses actions et que 71 % de ses passes. Pire, il n’a gagné que 2 de ses 14 duels !

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

LYON

Il devait être un des deux déclencheurs, avec Eden Hazard. Sa première saison avec City avait donné le ton : Kevin De Bruyne devait enflammer cet Euro du côté belge. Et pourtant, celui qui a rarement déçu en équipe nationale (4 buts lors des éliminatoires de la Coupe du monde, 5 lors de ceux de l’Euro) était en panne sèche sur son flanc droit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs