Accueil Énergie

Prolongation du nucléaire: vers un accord de principe?

Selon des informations de presse, le gouvernement aurait obtenu l’accord d’Engie… de commencer à négocier les conditions d’une prolongation de la durée de vie de Doel 4 et Tihange 3. Aucune confirmation officielle n’est tombée à ce stade.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Selon nos confrères de L’Echo et De Tijd, le gouvernement s’apprêterait à présenter un « accord de principe » conclu avec l’exploitant du parc nucléaire belge sur la prolongation de la durée de vie de dix ans des réacteurs de Doel 4 et Tihange 3. Faisant suite à la décision prise par la Vivaldi au mois de mars dernier, la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen) et le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) mènent des négociations avec Engie pour définir les conditions de cette prolongation, dont l’énergéticien a dit à plusieurs reprises qu’il n’en voulait. Des négociations difficiles visiblement, mais que le gouvernement espérait néanmoins boucler avant le 21 juillet.

Toujours selon nos confrères, il n’en serait rien. L’accord de principe ne ferait que définir le cadre dans lequel vont se poursuivre les négociations, qui pourraient n’aboutir qu’à la fin de l’été, voire en décembre, d’après L’Echo. On sait qu’Engie a mis plusieurs conditions sur la table, à commencer par un partage des risques : l’énergéticien voudrait que l’Etat belge devienne coexploitant des réacteurs prolongés, ce qui implique que le gouvernement mette la main au portefeuille pour les travaux nécessaires à la prolongation, mais aussi qu’il soit le co-garant de la sûreté nucléaire… et qu’il participe au financement de la gestion des déchets nucléaires supplémentaires qui seront générés par la prolongation de l’exploitation. Des conditions a priori difficilement acceptables du côté de la Vivaldi, dès lors que la ministre de l’Energie vient de faire voter une nouvelle loi sur les provisions nucléaires qui bétonne le principe du « pollueur-payeur ».

Sollicités par nos soins, ni le cabinet de Tinne Van der Straeten, ni celui d’Alexander De Croo n’ont souhaité faire de commentaire, que ce soit pour confirmer ou pour infirmer l’information de nos confrères. Du côté d’Engie, on se contente d’indiquer « qu’à ce stade, les négociations sont toujours en cours ». Ces informations « sont des spéculations », précise-t-on chez l’énergéticien. « Nous ne nous exprimons pas sur le contenu de négociations qui sont confidentielles. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Degive Albert, jeudi 21 juillet 2022, 11:48

    Les bénéfices oui, les dépenses non. Engie gagne encore

  • Posté par Rabozee Michel, mardi 19 juillet 2022, 18:35

    3 mois rien que pour "commencer à négocier les conditions d’une prolongation de la durée de vie de Doel 4 et Tihange 3". Et les négociations, elles vont prendre 3 ans ? Mince, en 2025, on se rendra compte qu'après ces 3 ans, il en faut encore 5 avant de commander l'uranium, mettre en ordre le dossier AIEA, le dossier sécuritaire belge, faire les modifications de mise à niveau, etc. Ça nous amène en 2030... au minimum. Tout ça pour prolonger de 5 ans donc (10 ans après 2025, moins les années nécessaires à faire ce qu'il faut). Wow.

  • Posté par b0002WJ, mardi 19 juillet 2022, 18:18

    De Croo doit commencer à regretter d'avoir acheté son poste de 1er Ministre aux écolos contre la suppression des centrales. Espérons que les prochaines élections éjecte les écolos du pouvoir. Malheureusement certains sont près à tout pour obtenir un lucratif poste dans un de nos gouvernement, même faire alliance avec un parti néfaste pour l'avenir de la Belgique.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 19 juillet 2022, 20:38

    De Croo n’a rien à voir là-dedans, les verts ont vendu leur participation au gouvernement contre la sortie du nucléaire en 1999. Nous payons aujourd’hui la vision dogmatique de ces illuminés. Et c’est pas fini…

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une