Accueil Planète Climat

Vague de chaleur: plusieurs communes wallonnes limitent la consommation d’eau de ville

Ce sont principalement des mesures d’anticipation.

Temps de lecture: 2 min

La Cellule d’expertise sécheresse, regroupant les différents interlocuteurs du secteur de l’eau en Wallonie, s’est réunie mardi sous l’égide du Centre régional de crise de Wallonie pour faire le point sur la situation de sécheresse en Wallonie. Cinq nouvelles communes du sud du pays (Rochefort, Libramont, Durbuy, Libin et Vresse-sur-Semois) ont, depuis la réunion du 5 juillet, mis en place des mesures de restriction de la consommation d’eau de distribution, a indiqué à Belga Stéphanie Ernoux, coordinatrice stratégie de la communication de crise au Service public de Wallonie (SPW).

« Il s’agit avant tout de mesures d’anticipation que certains bourgmestres ont prises par précaution », explique Mme Ernoux. « Cela ne signifie pas qu’actuellement la consommation en eau y est plus importante, contrairement à ce que l’on pourrait croire. » Au total, sept communes du sud du pays (Stoumont, Theux, Rochefort, Libramont, Durbuy, Libin et Vresse-sur-Semois) appliquent désormais un régime de limitation de la consommation d’eau à un usage ménager. Les contrevenants s’exposent à des amendes administratives.

Par ailleurs, les inspecteurs de la Division nature et forêts (DNF) du SPW ont intensifié leurs tournées de prévention dans les camps de vacances et les camps de jeunesse. « Ils sensibilisent à une bonne utilisation de l’eau afin d’éviter, notamment, que de l’eau stockée longtemps dans des bidons soit consommée », explique la coordinatrice communication de crise au Service public de Wallonie. « Ils mettent également en garde contre les risques d’incendie. » À ce stade, aucune zone naturelle n’a encore été fermée aux promeneurs en raison d’un risque d’incendie, précise le SPW.

Du côté des voies navigables, les débits poursuivent leur descente. Les premières restrictions liées à la navigation, avec un regroupement des bateaux aux écluses, concernent désormais l’ensemble du réseau, à l’exception de l’Escaut et des canaux du Hainaut. Les amateurs de kayak devront quant à eux prendre leur mal en patience, la grande majorité des tronçons sur la Semois, la Lesse, l’Ourthe, l’Amblève étant désormais fermés à la circulation en raison du faible débit.

Une nouvelle réunion de la Cellule d’expertise sécheresse aura lieu mardi prochain. De nouvelles mesures seront peut-être nécessaires, l’indice sécheresse de l’IRM prévoyant une situation très sèche, mais pas encore extrême, dans les 10 jours à venir. La répartition géographique de l’indice fait apparaître localement des zones extrêmement sèches (à l’est de la province de Liège et dans le bassin de la Haute Lesse) et d’autres zones éparses très sèches, au sud du Sillon Sambre et Meuse.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Climat

Entretien Georges Gilkinet sur le nucléaire: «Je demande au MR et au CD&V de respecter les accords»

Le vice-Premier Ecolo fixe la position de son parti sur le nucléaire – deux réacteurs, ça suffit –, s’explique, plaide, ramène aux accords conclus. Et cogne les présidents du MR et du CD&V, qui « gesticulent pour des raisons électorales », avec une « malhonnêteté intellectuelle extraordinaire », « jouent contre les intérêts des citoyens belges », « augmentent la note pour tous »…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une