Accueil Monde États-Unis

IVG aux Etats-Unis: 17 parlementaires, dont l’étoile montante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, ont été arrêtés lors d’une manifestation

Ils manifestaient pour le droit à l’avortement, torpillé par la Cour suprême américaine.

Temps de lecture: 2 min

Dix-sept parlementaires américains, dont l’étoile montante de la gauche Alexandria Ocasio-Cortez, ont été arrêtés mardi à Washington à la suite d’une manifestation pour défendre le droit à l’avortement, a annoncé la police.

« Nous avons arrêté au total 35 personnes » dont « 17 membres du Congrès » car après trois sommations, « certains des manifestants (refusaient) de quitter la rue » située entre le Capitole et la Cour suprême, a tweeté la police du Capitole.

L’élue démocrate Ilhan Omar a écrit sur le réseau social avoir été arrêtée lors d’une « action de désobéissance civile ». « Je ferai tout ce que je pourrai pour sonner l’alerte sur l’assaut visant nos droits reproductifs », a ajouté celle qui est membre de l’aile gauche du parti démocrate, comme Alexandria Ocasio-Cortez.

Une vidéo publiée sur le compte Twitter de cette dernière, surnommée AOC, la montre escortée par un policier hors de la rue qui fait face au siège de la Cour suprême.

Cette institution de la justice américaine a dynamité fin juin le droit constitutionnel à l’IVG aux Etats-Unis, renvoyant à chaque Etat le droit de l’interdire et provoquant un tsunami politique. Les démocrates et le président Joe Biden cherchent à mobiliser leur électorat autour de ce thème en vue des élections de mi-mandat prévues en novembre.

Selon le média américain Axios, les 17 parlementaires arrêtés, membres de la Chambre des représentants, sont tous démocrates et essentiellement des femmes.

C’est dans cette même rue, au cœur de la capitale fédérale et située entre le Capitole et la Cour suprême, que des milliers de personnes s’étaient rassemblées dans les heures et jours qui ont suivi la décision historique de la haute Cour, le 24 juin, pour protester contre un « retour en arrière » historique.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 20 juillet 2022, 12:19

    Il est intéressant de constater que chaque manifestation (de quelque nature qu'elle soit) qui défend la dépénalisation de l'IVG est systématiquement dénigrée par les mêmes dont on doit bien supposer, à force de ne jamais les lire sur le fond du problème, qu'ils sont, en réalité, opposés à cette dépénalisation. Y compris certains dont l'histoire personnelle, théoriquement imprégnée des valeurs du libre examen, de la laïcité et de la bienveillance pour leurs prochains, devrait les situer plutôt ...dans l'autre camp.

  • Posté par massacry olivier, mercredi 20 juillet 2022, 22:43

    C'est qu'il est plus facile d'afficher son mépris pour le < wokisme> que s'avouer conservateur et traditionnaliste.

  • Posté par Roland Martine , mercredi 20 juillet 2022, 11:25

    AOC représente l'extrême gauche democrate. Le poil à gratter de ce malheureux Biden. Cette 'étoile montante " ne fait pas du tout l'unanimité dans le parti démocrate

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 20 juillet 2022, 10:59

    Curieux tout de même que ces manifestants de l'aile gauche du parti Démocrate soient disqualifiés ici de "woke", mais pas un commentaire sur la raison de leur présence sur place. A savoir, la réforme de Roe vs Wade par la Cour Suprême dominée par des juges ultra-conservateurs, dont 3 nommés par Trump. La même Cour qui se prépare à révoquer d'autres droits acquis comme le marriage homosexuel et même la contraception! Avec des Républicains qui préparent déjà des lois fédérales en ce sens, qu'ils passeront quand ils reprendront le Congrès en novembre prochain. Les Etats-Unis sont en train de prendre un tournant ultra-conservateur (sans Trump, du reste) et tombent dans le christiano-nationalisme, pour ne pas dire le fascisme, mais ce qui importe ici, c'est que quelques membres du congrès, de gauche, c'est certain, manifestent pacifiquement là où ce n'est pas autorisé. Les mêmes qui qualifient l'assaut du Capitole le 6 Janvier 2021 de "visite touristique" et d'expression "légitime" d'un discours politique. Cherchez l'erreur.

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 20 juillet 2022, 10:07

    A noter que si une manifestation du même genre avait eu lieu en Belgique (manifestation dans la "zone neutre" en face du Parlement), elle aurait aussi été interdite et les participants auraient aussi été arrêtés. Aussi juste que soit la cause, tout n'est pas permis. Pour rappel Washington D.C. (la municipalité) est un fief démocrate et la police n'y est pas connue pour son caractère particulièrement répressif ou "ultra-conservateur". Dommage que les journalistes ne fassent pas preuve de plus d'esprit critique en rapportant ces faits.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une