Accueil Belgique Politique

Le discours du roi Philippe: «Nous ne nous laisserons pas diviser par le chantage d’une puissance nucléaire»

Dans son discours en vue du 21 juillet, le Roi en appelle à la cohésion à tous les niveaux pour « assurer l’avenir ».

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le roi Philippe a prononcé ce mercredi son traditionnel discours à l’occasion de la Fête nationale. Le souverain brasse très large dans son intervention : les conséquences de la crise du covid, les suites des inondations, la guerre en Ukraine et l’Europe, le coût de la vie, le climat et la transition énergétique ou le voyage au Congo. Mais un mot transcende tous ces sujets : la cohésion.

Sauf erreur ou omission, il figure à sept reprises dans le texte. Jusqu’aux dernières secondes de l’allocution télévisée : « Les défis auxquels nous sommes confrontés restent nombreux. Mais si nous gardons le cap, si nous préservons notre cohésion, nous pouvons assurer notre avenir. »

Pour le Roi, cette cohésion a permis de gérer la crise du coronavirus : « Elle requiert une coopération entre nos institutions, entre tous les acteurs concernés, mais aussi un discours public fédérateur. » Une cohésion qui s’est exprimée aussi dans les mois qui ont suivi les inondations catastrophiques de juillet 2021 : « Lors de notre récente visite dans la région, nous avons pu constater que de réels progrès ont été réalisés, même si des difficultés subsistent. »

Le cœur du discours royal s’est toutefois concentré sur la guerre en Ukraine et ses conséquences. Avec une prise de position forte : « Les Ukrainiens se battent et meurent pour sauver leur pays, mais aussi pour sauvegarder la démocratie et les valeurs que nous partageons avec eux. Nous ne nous laisserons pas diviser par le chantage que nous impose une puissance nucléaire pour rompre notre solidarité avec l’Ukraine. Nous continuerons de soutenir le peuple ukrainien. »

Le conflit a un impact sur le coût de la vie et notamment sur les factures d’énergie. Un nouvel appel du Roi à la cohésion sociale, ici aussi : « Nous devons absolument éviter que les écarts continuent à se creuser entre les différentes couches de la population. Que de nouvelles poches de pauvreté s’installent, ou s’étendent. Notre modèle de société, basé sur l’inclusion et la solidarité, peut absorber ces nouveaux chocs. Mais cela ne se fera pas tout seul. » Philippe prévient : « La hausse du coût de l’énergie rendra inévitables des choix difficiles. »

Le Roi émet d’autres inquiétudes. Il entend « de plus en plus de discours agressifs » et il voit « une résurgence de régimes et de réflexes autoritaires. » On revient dès lors à l’appel à la cohésion : « À ces défis, répondons par une foi inébranlable en la démocratie. En favorisant la cohésion et l’inclusion. En n’attisant pas ce qui pourrait nous diviser. En osant cultiver la nuance et la bienveillance. »

Au lendemain d’une période de forte canicule, Philippe épingle enfin la crise du climat : « Dans ce monde en pleine tourmente, ne perdons pas de vue la lutte contre le réchauffement climatique. Et espérons, à ce sujet, que l’augmentation des prix des énergies fossiles contribuera à accélérer la transition énergétique. »

Dans ce contexte, la solution est européenne : « C’est précisément la cohésion au sein de l’Union européenne qui nous a permis de formuler des réponses communes dans les domaines de la santé, de la défense, de l’énergie et de l’accueil des réfugiés », conclut le Roi. La cohésion, toujours la cohésion.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 23 juillet 2022, 14:40

    Ne nous laissons pas impressionner par les trolls et autres "mouches à m. " qui ressurgissent et bourdonnent ... chaque fois qu'un état se mobilise pour renforcer sa Souveraineté ! Sus aux kollabos !

  • Posté par Caver Jean, jeudi 21 juillet 2022, 15:27

    Tiens , les mouches à metrde qui devraient donner un abis sur les systèmes HIMARS américains en Ukraine ou les pertes russes (et qui, curieusement y sont totalement muettes) viennent metre leur petit grain de sel de désinformateur où il y a moyen de créer la polémique clivante (l'Italie sans gouvernement, le discours du roi dans un pays difficile, des mesures fiscales qui sdont forcément injustes...). Certains oublient même de regrader l'heure de leurs interventions... Au milieu de la nuit, étant le petit matin à l'Est... Pauvres cloches !

  • Posté par deghelt Rudi, jeudi 21 juillet 2022, 11:48

    Par "Notre Avenir", il parlait des siens, pas du peuple Belge qui pourra avoir faim et froid. Crevez en solidarité bonnes gens.

  • Posté par Pompelone Luigi, mercredi 20 juillet 2022, 17:23

    Merci Philippe. Tu es notre guide dans l'obscurité.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 20 juillet 2022, 16:24

    Tous commentaires négatifs mis de côté, il y a beaucoup de raisons de se montrer privilégiés par rapport au monde qui nous entoure. Jouissons de nos libertés.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une