Voyager avec une voiture électrique : comment faire?

Dans les années à venir, nous roulerons massivement à l'électrique. Mais qu'est-ce que cela signifie pour nos vacances ? Comment planifier un voyage avec une voiture électrique ? Le photographe Rudolf van der Ven, sa petite amie Barbara et leur chien Smokey se sont rendus dans le sud de la France dans une Hyundai KONA Electric. Témoignage.

L'angoisse du rayon d'action d’une voiture électrique ou la peur de ne pas arriver à destination est toujours présente dans l'esprit de certains conducteurs. On a tous entendu quelqu’un nous dire comme il était difficile de partir en vacances avec une voiture électrique parce que l'autonomie est insuffisante ou parce qu'il est trop difficile de recharger en route. Nous avons proposé à Rudolf van der Ven, pour ses vacances, de le vérifier. Début juillet, il est parti une semaine dans un Hyundai KONA Electric, un SUV électrique compact, avec sa petite amie Barbara, les bagages nécessaires et leur chien Smokey, de Gand à Pompaire. Un village situé près de la ville médiévale de Parthenay, dans l'ouest de la France, entre Nantes et Bordeaux. La voiture électrique a donc dû affronter un voyage difficile de près de 700 kilomètres.   

Toujours prendre un bon départ 

"Un conseil important est de toujours rechercher où vous trouverez des points de recharge le long de la route et près de votre lieu de séjour avant de partir", conseille Rudolf. "Nous avons planifié notre itinéraire avec A Better Route Planner. Pratique, mais malheureusement l'itinéraire ne tenait pas compte des embouteillages et nous avons perdu du temps autour de Paris à l'aller." 

Lorsque vous voyagez avec une voiture électrique, les chargeurs rapides sont très utiles. " Notre premier arrêt pour charger la batterie était à Baralle qui propose des chargeurs rapides de IONITY ", dit Rudolf. IONITY est un réseau de plus de 400 stations de recharge rapide réparties dans 24 pays européens, avec lequel plusieurs constructeurs automobiles (dont Hyundai) se sont associés. "Nous sommes arrivés à Baralle avec environ 25 % de la batterie restante et en 40 minutes, nous avons pu recharger jusqu'à 80 %. Pendant le voyage, nous avons généralement chargé jusqu'à 80 %, car au-delà, les voitures électriques ralentissent toujours. La charge s'est parfaitement déroulée avec la carte de charge Stroohm fournie avec cette Hyundai."  

Cette étape a été suivie de deux autres arrêts sans problème pour recharger les batteries, à Paris et à Blois. "Nous n'avons pas eu à faire la queue nulle part. Au préalable, je me suis demandé avec quelle autonomie nous arriverions à la maison de vacances de Pompaire. Selon A Better Route Planner, 10 % de la charge, ce qui n'est bien sûr pas idéal. Mais au final, nous sommes arrivés à près de 40 %. Nous n'avons donc pas eu à chercher tout de suite une station de recharge. " 

Des bornes de recharge de plus en plus nombreuses 

Rudolf a trouvé des installations de recharge à environ dix minutes de route de Pompaire, à Parthenay. " Bien que Parthenay soit une ville médiévale, il y a beaucoup de bornes de recharge. Et ils sont rapides, aussi. Nous l'avons découvert grâce au système de navigation du KONA Electric. Sur la carte, à droite, vous voyez toujours la station de recharge la plus proche et la distance. Il est également pratique de pouvoir définir un filtre, de sorte que le système n'affiche que les stations de recharge ayant une certaine vitesse de charge. J'ai été favorablement étonné par le nombre de bornes que nous avons rencontrées en chemin, généralement à 2 ou 3 kilomètres." 

Des évaluations de l’autonomie fiables 

Grâce à sa batterie de 64 kWh, le KONA Electric peut parcourir jusqu'à 484 kilomètres. "Même avec la plus petite batterie de 39,2 kWh (305 km d'autonomie), vous pouvez parfaitement partir en vacances, car nous avons toujours eu beaucoup de marge aux points de charge pendant notre voyage", explique Rudolf. En tant que photographe automobile, il conduit régulièrement des voitures électriques et quelque chose l'a frappé dans le KONA Electric. "Sur certaines voitures électriques, l'autonomie affichée dans l'ordinateur de bord diminue très rapidement, ce qui provoque une inquiétude quant à l'autonomie. Avec le KONA Electric, c'est en fait l'inverse et vous voyez immédiatement le pire scénario. À quelques reprises, il nous restait plus de kilomètres que prévu à l'arrivée. Du début à la fin des vacances, il n'y a eu aucun souci." 

"Pour le retour, nous n'avions prévu que deux pauses de chargement, à Tours et à Saint-Witz, en banlieue parisienne. Et pourtant, nous avons pu aller jusqu'à Gand en une seule fois et avec encore une autonomie de 15% à l’arrivée. Il y a quelques années, cela aurait été impensable avec une voiture électrique. La preuve que les batteries ont subi une évolution gigantesque", conclut Rudolf.  

Vous voulez en savoir plus sur le Hyundai KONA Electric ? Faites connaissance avec ce SUV électrique ici

La UneLe fil info Partager
Sommaire