Accueil Société Régions Liège

Entre soleil et pluie, le coup d’envoi de la 27e édition des Francofolies de Spa est lancé (photos)

Le festival musical des Francofolies de Spa a débuté ce mercredi, pour quatre jours. Cette 27e édition rassemble, comme à son habitude, des artistes issus de la francophonie, de la Suisse à la France en passant évidemment par la Belgique.

Temps de lecture: 2 min

C’est ce mercredi 20 juillet que la 27e édition des Francofolies de Spa débute, après deux années compliquées où les organisateurs ont été contraints de reporter le festival à caus de la pandémie. Cette édition a aussi ceci de particulier qu’elle se déroule vingt ans après le décès de Pierre Rapsat, l’un des fondateurs de l’évènement. Pour l’occasion, un vibrant hommage lui a été rendu, tant sur scène qu’en dehors.

Jean Steffens et Charles Gardier, co-directeurs de la manifestation, ont d’abord évoqué, lors du cocktail d’ouverture qui s’est déroulé avant le concert de 19h30 de Brasero, la mémoire de l’artiste belge. «Quand Pierre Rapsat est parti, il n’y avait plus un moment où l’on faisait des réunions sans se demander ce que Pierre aurait dit», a lancé le deuxième. «Il était là semaine après semaine pour amener quelque chose de précieux, qui était le point de vue de l’artiste».

Matthieu Daele, député à la Fédération Wallonie-Bruxelles et président de la section belge de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, lui a ensuite remis à titre posthume la médaille de chevalier de l’ordre de la Pléiade. C’est son fils, Thomas, qui l’a réceptionnée.

CULTURE SPA FRANCOFOLIES FESTIVAL (3)
CULTURE SPA FRANCOFOLIES FESTIVAL (2)
CULTURE SPA FRANCOFOLIES FESTIVAL (6)
CULTURE SPA FRANCOFOLIES FESTIVAL (5)
CULTURE SPA FRANCOFOLIES FESTIVAL (8)
CULTURE SPA FRANCOFOLIES FESTIVAL (7)
CULTURE SPA FRANCOFOLIES FESTIVAL (4)

Le soir, ce dernier est monté sur la scène principale lors du concert de Brasero, un groupe qui reprend depuis des années le répertoire de l’artiste décédé à Verviers en 2002. Il a notamment pris le micro aux côtés du chanteur Olivier Fivet pour y interpréter un texte qui lui tient à coeur «et que je chanterai peut-être pour la dernière fois aux Francofolies avec Brasero», a-t-il précisé, avant d’entonner devant la foule: «Je salue l’homme, l’artiste, le père !"

Le public était présent en masse sous un ciel grisâtre pour assister à la prestation de Brasero, qui n’a pas hésité à recourir à la vidéo et à un orchestre de cuivres de 40 musiciens, le Brass Band de Xhoffraix, afin de coller au mieux au répertoire de Pierre Rapsat.

Les grands titres du natif d’Ixelles ont ainsi été joués, comme «Illusions», «Elle m’appelle» ou encore «J’attends le soleil».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo