Accueil Monde Europe

Italie: le président italien dissout le Parlement, provoquant des élections anticipées

A la suite de la démission du Premier ministre Mario Draghi, Sergio Mattarella a pris la décision ce jeudi de dissoudre le Sénat et la Chambre des députés.

Temps de lecture: 2 min

Le président italien Sergio Mattarella a annoncé jeudi la dissolution du Sénat et de la Chambre des députés, ce qui provoquera automatiquement la tenue d’élections anticipées.

«La situation politique a conduit à cette décision», a déclaré le président lors d’une allocution télévisée, en référence à la démission du Premier ministre Mario Draghi après la défection jeudi de trois partis importants de sa coalition.

«La discussion, le vote et les modalités dans lesquelles ce vote a été exprimé hier au Sénat» ont démontré l’absence de «soutien parlementaire au gouvernement et l’absence de perspectives pour donner naissance à une nouvelle majorité», a-t-il expliqué. «Cette condition a rendu inévitable la dissolution anticipée du parlement», qui «est toujours la dernière option», a-t-il ajouté.

La coalition de « centre-droit » grande favorite

Les médias italiens avancent plusieurs dates possibles pour ces élections : le 18 et le 25 septembre, ou encore le 2 octobre.

L’archi-favori du scrutin à venir est la coalition dite «de centre-droit», qui réunit Forza Italia, le parti de droite de Silvio Berlusconi, et l’extrême droite représentée par la Ligue du tribun populiste antimigrants Matteo Salvini et Fratelli d’Italia. Fratelli d’Italia, parti post-fasciste présidé par Giorgia Meloni, est donné en tête dans les intentions de vote, à près de 24%, devant le Parti démocrate (22%) et la Ligue (14%), selon un sondage de l’institut SWG réalisé le 18 juillet. Forza Italia recueillerait 7,4% des voix et le Mouvement 5 Etoiles (M5S) 11,2%.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Z Pour Zorglub , jeudi 21 juillet 2022, 20:30

    En sortira apparemment une coalition proche de l’extrême droite. Toutes les démocraties européennes du fait des échecs répétées des partis « mous » du centre pencheront vers les extrêmes. Ursula et Charles Michel ont mangé leur pain blanc.

  • Posté par Petrichor Sassy, jeudi 21 juillet 2022, 19:45

    Pauvre Europe, deux grands pays décapités en 2 semaines...

  • Posté par Petrichor Sassy, jeudi 21 juillet 2022, 19:45

    Pauvre Europe, deux grands pays décapités en 2 semaines...

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une