Accueil Belgique

Mondiaux d’athlétisme: cruelles mésaventures pour Anne Zagré, qui affirme n’avoir «pas dit mon dernier mot»

Après une chute, l’athlète belge Anne Zagré a vu sa participation aux Mondiaux d’athlétisme se terminer de façon brutale. Déterminée, elle explique pourtant n’avoir pas « dit son dernier mot ».

Temps de lecture: 3 min

La journée d’Anne Zagré restera malheureusement dans les annales de l’athlétisme belge. La hurdleuse, gênée en séries par la chute de l’Américaine Ali, est revenue pour disputer, seule, une course qui pouvait lui permettre de se hisser en demi-finales du 100m haies des Mondiaux d’athlétisme d’Eugene. Mais la Belge, qui semblait pourtant bien partie, a buté sur la dernière haie avant de chuter. C’est à terre, incrédule, que Zagré a vu sa septième participation aux Mondiaux se terminer de manière cruelle. Son chrono, car elle a malgré tout passé la ligne, restera anecdotique (14.09).

« J’ai eu cette opportunité de courir et je n’ai pas su la saisir. C’est une journée sans pour moi », a dit Zagré, qui a gardé le sourire et disponibilité malgré les circonstances. « Je ne suis pas encore finie, je n’ai pas dit mon dernier mot. Ce n’était simplement pas ma journée, je n’ai pas de mots. J’ai connu tellement d’échecs et de larmes. »

Contente de pouvoir revenir sur le tartan du Hayward Field après avoir mal exécuté sa course en série, elle a tenté de donner une explication technique à sa chute. « Je fais la même erreur qu’à Doha (Mondiaux 2019, ndlr). Je sens que je suis bien et je veux accélérer jusqu’à la ligne mais j’en oublie de bien exécuter cette dernière haie et ma jambe de retour touche. »

Après ce nouveau chapitre d’une carrière déjà marquée par plusieurs épisodes cruels, Zagré a pu compter sur le soutien d’une légende de la distance en la personne de l’Américaine Gail Devers, triple championne du monde (1993, 1995, 1999). « Elle m’a beaucoup parlé et ça m’a fait du bien. Elle m’a aussi parlé de sa course aux JO de 1992 (où Devers, en route pour l’or, avait aussi buté sur la dernière haie et pris la 4e place finale, ndlr) et m’a dit que j’allais revenir plus forte. Elle m’a conseillé et donné son numéro, ça m’a reboosté. »

En séries, Anne Zagré a dû se contenter de la 5e place de sa série, signant le temps de 13.25 au terme d’une course marquée par la chute de Nia Ali, championne olympique en titre. En tombant, l’Américaine a aussi fait tomber la dernière haie de Zagré. La fédération belge a porté réclamation et obtenu gain de cause réclamation, avec l’issue que l’on connaît.

C’est la première fois depuis les Mondiaux de Daegu en 2011 que la spécialiste des haies hautes ne passe pas l’écueil des séries.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet (2)

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une