Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: après cinq mois, la guerre «ne nous brisera pas», affirme Zelensky

La guerre en Ukraine a passé le cap des cinq mois ce dimanche. Via Telegram, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé croire en la victoire de son pays. Il indique ensuite « La guerre n’a pas brisé l’Ukraine et ne la brisera pas ».

Temps de lecture: 3 min

Alors que la guerre en Ukraine passe le cap des 5 mois ce dimanche, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a indiqué via Telegram croire en la victoire de son pays. « La guerre n’a pas brisé l’Ukraine et ne la brisera pas », indique-t-il.

« Nous n’allons pas abandonner, nous protégerons ce qui nous appartient. Nous allons gagner ! », ajoute le jeune président, selon lequel la vie continue malgré le conflit. Il a accompagné son message de photos de personnes participant aux combats ou semblant continuer leur vie quotidienne dans un décor de guerre.

La guerre ne « nous rendra pas otages de cette horreur amenée par les envahisseurs », écrit encore le président ukrainien, qui répète son appel aux États-Unis et aux membres de l’Otan à fournir davantage d’armes lourdes pour combattre les forces russes et libérer les territoires occupés.

Des milliers de morts militaires

Selon l’armée ukrainienne, près de 40.000 soldats russes sont morts au combat depuis le début de l’invasion le 24 février dernier, mais c’est une estimation bien plus élevée que celle des observateurs occidentaux. Le directeur de la CIA a estimé cette semaine à environ 15.000 le nombre de militaires tués de chaque côté.

La guerre en Ukraine qui entre dans son sixième mois ne connaît pas de répit sur les fronts de Mykolaïv (sud), dans la région de Kharkiv, la deuxième plus grande ville du pays située dans le nord-est, dans la région de Kherson (sud), et dans les deux territoires séparatistes prorusses de Donetsk et Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, selon la présidence ukrainienne.

« Mykolaïv a de nouveau été bombardée » dimanche matin après avoir été visée samedi soir « par quatre missiles de croisière de type Kalibr », qui ont fait cinq blessés dont un adolescent et endommagé plusieurs immeubles, indique une source. La présidence ukrainienne a également fait état de bombardements dans la région de Kharkiv, où « plusieurs bâtiments résidentiels ont été endommagés et des bâtiments résidentiels ont été incendiés ».

Situation « préoccupante » à Kherson

En outre, Kiev fait état d’une situation préoccupante dans la région largement occupée de Kherson, même si les Ukrainiens y mènent une contre-attaque. « Les habitants de presque tous les districts de la région (…) signalent de nombreux bombardements et explosions », selon la même source.

Il n’existe aucun bilan global des victimes civiles du conflit mais l’ONU a recensé près de 5.000 morts confirmés, dont plus de 300 enfants. Leur nombre véritable est sans doute largement supérieur. Pour la seule ville de Marioupol (sud-est), les autorités ukrainiennes évoquaient quelque 20.000 morts.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par José Dehove, dimanche 24 juillet 2022, 17:48

    L'un inflexible, impitoyable ; l'autre délirant sûr de gagner. Plus de 50.000 morts depuis 2014... Ces DEUX présidents passeront à la postérité comme les bouchers du Donbass .

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 24 juillet 2022, 18:08

    Toujours aussi "relativiste", M. Dehove. On peut avoir une autre lecture: l'un a brutalement envahi l'autre, massacré des populations entières - les images de Marioupol ne s'effacent pas de ma mémoire. Et l'autre résiste, résiste et résiste encore. Sur ce, je vous donne le bonsoir.

Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une