Accueil Monde Afrique

Tunisie: Kaïs Saied demande les pleins pouvoirs par référendum

Le président tunisien, élu en 2019 et auteur d’un coup de force il y a un an, organise un plébiscite ce lundi via une nouvelle constitution qui va instaurer un régime hyperprésidentialiste.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Ce lundi 25 juillet, les Tunisiens sont appelés à se prononcer par référendum sur le texte d’une nouvelle constitution qui remplacerait celle, adoptée en 2014, qui avait instauré un régime parlementaire trois ans après la révolution qui avait chassé le dictateur Ben Ali. Ce nouveau texte fondamental devrait être approuvé malgré la levée de boucliers qu’il a suscitée.

La date du 25 juillet ne doit rien au hasard. Elle correspond au premier anniversaire du coup de force – le coup d’État pour d’aucuns – du président de la république Kaïs Saied, qui s’était arrogé tous les pouvoirs, arguant d’un « péril imminent » pour le pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs