Accueil Monde France

Magasins climatisés: la France va infliger des amendes

Temps de lecture: 1 min

La ministre française de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé dimanche de prochains décrets pour obliger les magasins climatisés à fermer leurs portes et à réduire la publicité lumineuse, s’inspirant en grande partie pour la publicité d’une réglementation déjà existante et mal appliquée.

« Dans les prochains jours, je vais prendre deux décrets : le premier généralise l’interdiction des publicités lumineuses quelle que soit la taille de la ville entre 1h et 6h du matin », à l’exception des aéroports et des gares, et « le second interdit aux magasins d’avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation et le chauffage fonctionnent », a dit la ministre au Journal du dimanche.

Laisser les portes ouvertes, « c’est 20 % de consommation en plus et c’est absurde », a justifié Agnès Pannier-Runacher.

Des villes comme Bourg-en-Bresse, puis Lyon, Besançon et Paris ont pris des arrêtés municipaux depuis mi-juillet, alors que la France a connu une canicule exceptionnelle, pour que les magasins climatisés ferment leurs portes, sous peine d’amende.

Le gouvernement prévoit de généraliser cela à tout le pays, avec jusqu’à 750 euros d’amende, mais il misera dans un premier temps sur l’information des commerçants.

 

À lire aussi Douze conseils pour mieux faire face à la chaleur

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une