Accueil Culture Musiques

Opéra: «Le couronnement de Poppée accumule toutes les passions et les travers humains»

Après son triomphal « Couronnement de Poppée » à Aix, Leonardo García Alarcón dirige le « Solomon » de Händel, cette semaine, à Namur. Dans un entretien exclusif, il nous confie ses influences, de Fellini à Arvo Pärt et Paul McCartney.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Après son Couronnement de Poppée et un Orfeo à Aix-en-Provence, Leonardo García Alarcón dirigera le Solomon de Händel à Namur et à Beaune. En septembre, il créera son oratorio La Passione di Gesú, à Ambronay. Dans l’intimité de sa retraite aixoise, Leonardo García Alarcón nous a expliqué les visions qui nourrissent ces trois aventures musicales.

On a le sentiment que « Le Couronnement de Poppée » représente pour vous la quintessence de l’opéra…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs