Accueil La Une Belgique

Frahan a réussi son retour aux sources

En 1990, une décision de justice forçait des centaines de caravanes à quitter les campings illégaux de Frahan. Un quart de siècle plus tard, le site prestigieux a retrouvé sa face originelle.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 6 min

Il est en Wallonie quelques rares paysages à couper le souffle. Des lieux qui rendent du sens au verbe contempler. Qui invitent juste à regarder, à respirer. Sans s’en lasser. La boucle de la Semois à Frahan appartient à cette catégorie. Tout comme sa sœur jumelle de Botassart – l’étonnant Tombeau du Géant – elle figure sur la liste du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Par contre, l’histoire de la première est plus tumultueuse tant l’homme a maltraité le site avant de renouer avec la sagesse.

Frahan c’est quelques dizaines de constructions et une centaine d’habitants blottis au creux d’un des nombreux méandres que dessine la Semois dans cette région. Sur la rive droite, des massifs feuillus à perte de vue entretiennent une image de nature sauvage, intacte, presqu’impénétrable. Sur l’autre, au pied de la crête rocheuse, l’immense plaine alluviale piquée de quelques habitations et d’une église blanche laisse une impression de hameau perdu au milieu de nulle part.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs