Accueil Culture Musiques

«Je sais que je vais me régaler»

Le plus ancien festival de jazz de Belgique se tient du 5 au 7 août à Gouvy, en Ardenne. Deux journées jazz, une journée blues. Avec Antonio Faraò, Cyrus Chestnut, Scott Hamilton et Elia Bastida, Archie Lee Hooker, etc. Et Thomas Ibanez qui a invité Harry Allen.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Gouvy n’est pas le premier festival de jazz de Belgique, cette palme-là revient à celui de Comblain-la-Tour, créé en 1959 mais qui est mort, hélas. Claude Lentz a mis sur pied le Gouvy Jazz & Blues le 5 août 1978. Cette année, ce sera sa 42e édition. Et comme disait le sax US Johnny Griffin, « Gouvy is groovy ». Un festival toujours agréable, dans le jardin de la ferme de la Madelonne. On y est bien, les arbres sont beaux, la bière est gouleyante et la musique est bonne.

Le saxophoniste français Thomas Ibanez, 36 ans, sera à Gouvy. Avec un autre saxophoniste, l’américain Harry Allen, 55 ans, un maître de l’interprétation des standards, un as du swing et du bop. Deux brillants sax ténors ensemble, ça va faire des flammes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs