Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: les pays non alignés courtisés de tous les côtés

En Afrique et au Moyen-Orient, l’heure est au ballet diplomatique entre Russes et Occidentaux pour tenter de séduire les fameux pays « non alignés » qui rechignent à mettre le nez dans le bourbier ukrainien causé par l’invasion russe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Une grande parade nuptiale. Depuis l’invasion russe en Ukraine, la Russie et l’Occident rivalisent de visites diplomatiques pour tenter de rallier à leur cause les pays « non alignés ». Le président français Emmanuel Macron entame ce lundi une tournée dans trois pays d’Afrique : en Guinée, au Bénin et au Cameroun. Mais il n’est pas le seul à se lancer dans une opération séduction sur le continent. Après l’Egypte la semaine passée, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov poursuit sa tournée diplomatique en Ouganda, en Ethiopie et au Congo-Brazzaville. L’occasion pour la Russie de présenter ses vérités – toutes subjectives – sur la crise alimentaire mondiale, sévèrement aggravée par le blocus des ports ukrainiens de la mer Noire par sa flotte et de rassurer son partenaire égyptien. L’occasion aussi de s’offrir une ou deux sorties propagandistes, laissant entendre que Moscou avait bien l’intention de renverser le gouvernement ukrainien et de « changer le régime » du pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 26 juillet 2022, 23:31

    Faut pas non plus prendre les citoyens "non-alignés" pour des ignares ... ce qui contraste parfois avec certains dirigeants corrompus et accroché à leurs prérogatives (voyez la junte malienne ayant soudoyé Wagner ).

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 26 juillet 2022, 13:06

    @ Raspe Eric "...le revers de la médaille de l'exercice de la liberté, c'est l'obligation de responsabilité." Tout-à-fait d'accord avec vous. J'ai l'habitude de dire que la Liberté est indéfectiblement liée à la Responsabilité de l'exercer. "La liberté absolue sans contraintes de responsabilité n'est rien d'autre que la loi de la jungle." On appelle cela "libertarisme". C'est un courant parmi les Républicains américains, représenté, entre autres, par Rand Paul au Sénat U.S. C'est une radicalité du courant conservateur qui suggère une gouvernance de taille minimale, nulle si plossible, laissant aux individus le soins de se réguler par eux-mêmes. Clairement, cela ne marche pas. Mais l'autre extrême, progressiste cette fois, qui suggère un état maximal envahissant l'individu et le dénuant de ses responsabilités, ce qu'on peut aussi appeler collectivisme, n'est pas plus une solution viable. C'est évidemment entre les deux que se trouve la solution. Cela s'appelle "pragmatisme". Ça fait beaucoup de "'ismes", je le crains.

  • Posté par Patric Stun, mardi 26 juillet 2022, 7:11

    Si Macron fait sa tournée en Afrique, c'est pour la fameuse francafrique et non pour l'Ukraine. Si on vous disait que la monnaie de certains pays africains francophones est encore fabriquée en France, vous n'y croiriez pas. Pourtant c'est vrai.

  • Posté par Visiteur, mardi 26 juillet 2022, 22:51

    ET les pieces et billets EURO belges ...

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 26 juillet 2022, 0:15

    "Z" c'est aussi le sigle qu'arborent les troupes russes qui envahissent l'Ukraine.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs